La révolution française débarque à Granby

Ugo
Ugo Giguère
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La programmation hors-concours du Festival international de la chanson de Granby a de quoi plaire à tout le monde et surtout de quoi rendre fou les mélomanes qui ne savent plus où donner de la tête!

Le FICG a pris l’habitude dans les dernières années de nous ramener quelques découvertes de l’Hexagone. Cette année, c’est la «nouvelle Révolution française» qui débarque en ville. Des groupes aux messages politiques critiques, revendicateurs, qui ont soif d’un Nouveau Monde.

Cette délégation venue de France est menée par les formations HK et les Saltimbanks, Zoufris Maracas et MelissMell. Si les deux premières font dans la musique du monde, avec des accents du sud, dénonçant les conditions de la classe ouvrière et immigrante, MelissMell apparaît plus caustique, plus grave.

Certains comparent l’univers de MelissMell à celui du groupe mythique Noir désir. Ce qu’on a entendu du trio a de quoi donner des frissons. La voix de la chanteuse traverse le corps, on la sent animée d’un réel sentiment d’urgence revendicateur.

Celle qui pourrait devenir la révélation européenne du FICG 44, c’est Lisa Portelli. La jeune artiste présente son premier album intitulé Le régal. Délicate et touchante, elle nous amène dans un univers berçant où la poésie des mots et des sons a libre cours. Savoureux.

Autre découverte en Chloé Lacan. Seule en scène avec son accordéon et sa voix rieuse, elle propose ses observations du quotidien, de l’amour et des plaisirs solitaires. L’humour ne manque pas chez cette auteure-compositrice-interprète dont on lit du bien de la présence sur scène.

Canada rock

Parmi les artistes du Québec et de l’Ontario invités au volet hors-concours on note une propension au retour du métal et du gros rock pesant. C’est le cas du groupe Turbo Distortion, de Sorel, et d’Akoufèn, en provenance du Nord de l’Ontario.

«La voix de MelissMell traverse le corps, on la sent animée d’un réel sentiment d’urgence revendicateur.»

Dans les deux cas, on met les guitares bien en avant et on ne craint pas de grimper le volume. Distinction dans les thèmes cependant, Turbo Distortion fait plutôt dans la dérision, le style Trois Accords, un humour premier niveau qu’il faut prendre au deuxième degré. Akoufèn touche des sujets plus sérieux, flirt avec l’engagement social.

Incontournables

Des noms comme Daniel Boucher, Bernard Adamus, Paul Piché, Lisa Leblanc ou Radio Radio n’ont pas besoin de présentation, mais derrière les artistes établis se cachent des noms à découvrir.

Au nombre des incontournables, GranbyExpress.com vous suggère fortement de ne pas manquer Moran à l’église United. L’auteur-compositeur-interprète possède une voix chaude, qui grafigne, mise au service de textes noirs sur des ambiances folk. Il est sans doute l’un des meilleurs artistes méconnus de la chanson québécoise.

Même chose pour le Granbyen Violett Pi, un créateur émergent qui mériterait une meilleure vitrine. Osez, vous ne le regretterez pas… si vous êtes prêts à être déstabilisés.

Pour connaître l’horaire complet de la programmation hors-concours, visitez le www.ficg.qc.ca.

Organisations: Groupe mythique Noir, Groupe Turbo Distortion, église United

Lieux géographiques: Granby, France, Ontario Canada Québec Sorel

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires