Jeux du Québec: Donner au suivant

Charles
Charles Poulin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les Jeux du Québec, pour des jeunes filles de 12 ou 13 ans, ça peut sembler être très gros. C’est pourquoi les dirigeants de l’équipe de soccer féminine de Richelieu-Yamaska ont demandé l’aide de quelqu’un qui est déjà passé par là : la Granbyenne Anne-Marie Lapalme.

Sept joueuses des Cosmos de Granby accompagnaient Anne-Marie Lapalme à Shawinigan. Sur la photo, on reconnaît Anne-Marie Lapalme, Éloïse Proteau, Camille Dufault, Marjorie Renaud-Larin, Mégan Brisebois, Catherine Berger-Dubé, Lauriane Brunelle et Ariane Bernard.

La joueuse des Comètes de Laval, l’équipe professionnelle de la W-League, sait très bien par où ses protégées passaient la semaine dernière à la 47e finale des Jeux du Québec. L’ancienne des Cosmos de Granby a elle-même participé aux Jeux en 1995 à Sherbrooke en soccer et à deux autres occasions en handball.

«À cet âge-là, c’est gros. C’est impressionnant, se souvient-elle. C’est beaucoup plus que ce qu’on peut voir à cet âge-là habituellement. Elles vont jouer quatre matchs en quatre jours, c’est du soccer très intense.»

C’est pourquoi l’entraîneur de l’équipe lui a demandé de faire partie du personnel il y a neuf mois. Anne-Marie Lapalme pouvait leur transmettre son expérience en tant que joueuse professionnelle, mais aussi en tant qu’ancienne participante aux Jeux du Québec.

«Mon rôle est un peu de leur donner ce que j’ai appris dans le passé, leur transmettre l’expérience que mon vécu m’a apportée, précise-t-elle. J’ai un emploi du temps assez chargé, surtout avec deux enfants en bas âge, mais j’ai décidé d’accepter. Je voulais vivre cette expérience avec les filles, et je les suis depuis maintenant neuf mois.»

Le début

Pour certaines joueuses de l’équipe (elles sont sept qui font partie des formations des Cosmos à Granby), ce sera le début d’une longue aventure qui pourrait les mener au niveau professionnel, un jour.

C’est aux Jeux du Québec en 1995 qu’Anne-Marie Lapalme a été dépistée pour la première fois.

«C’est là qu’on m’a scrutée pour la première fois, rappelle-t-elle. Les recruteurs cherchaient des joueuses pour l’équipe du Québec. Et ils sont ici aujourd’hui, à Shawinigan, et font de la détection en vue d’en trouver d’autres pour assurer la relève.»

Ça a été le début d’une belle carrière pour Anne-Marie Lapalme. Elle a été membre de l’équipe du Québec de 1995 à 1998 avant de percer l’alignement de la formation nationale des moins de 20 ans en 1999-2000. Elle est ensuite partie étudier à l’Université Syracuse, où elle a été proclamée recrue de l’année de l’équipe de soccer en 2001. La Granbyenne a même fait partie de la deuxième équipe d’étoiles de la conférence Big East en 2002 et 2003.

La joueuse de 30 ans a fait partie des formations des Comètes de Laval, chez les professionnelles, en 2006, 2007, 2008, 2010 et 2012. L’équipe a annoncé lui avoir fait signer un contrat le 11 juillet dernier. Elle a participé à trois rencontres depuis, jouant les 90 minutes à chaque occasion.

Là pour gagner!

Le tournoi à la ronde a mal commencé pour Richelieu-Yamaska avec une défaite de 4-0 aux mains de Lanaudière, mais les jeunes joueuses n’ont pas lâché prise. Elles ont battu les Laurentides 2-0 et annulé contre Laval 1-1 avant de perdre leur match final 2-0 contre la Capitale-Nationale.

L’objectif de l’équipe, explique Anne-Marie Lapalme, était de demeurer en première division. La dernière formation au classement était reléguée à la deuxième division.

«On veut gagner!», lance sans détour la jeune gardienne de but de l’équipe et membre des Cosmos, Lauriane Brunelle.

«L’ambiance pendant les matchs est stressante parce qu’il faut s’attendre à tout sur le terrain, ajoute sa coéquipière Ariane Bernard. On veut donner le meilleur de soi-même. Mais entre les parties, aux Jeux, c’est vraiment le fun!»

Organisations: Comètes de Laval, Université Syracuse, Big East

Lieux géographiques: Jeux du Québec, Sherbrooke, Shawinigan Laurentides

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires