L'Exposition d'antiquités d'Eastman s'invite à Saint-Alphonse de Granby

Romy Quenneville-Girard romy.quenneville-girard@tc.tc
Publié le 2 septembre 2014


Dans quelques semaines, la pièce vide derrière les organisateurs, Lysette et Michel Quintal, le fondateur Yves Duclos et le porte-parole, Alain Lemaire, sera décorée d'objets antiques pour la 23e édition de l'Exposition d'antiquités d'Eastman qui aura lieu à l'érablière La Grillade.
Photo TC Media - Romy Quenneville-Girard

EXPOSITION. Au grand dam du fondateur, l'une des plus belles expositions d'objets antiques du Québec quitte sa ville d'origine, Eastman, pour s'installer à Saint-Alphonse de Granby. Les 26, 27 et 28 septembre prochains, l'Érablière la Grillade présente la 23e édition de l'Exposition antiquités d'Eastman.

L'Exposition ne change ni de nom ni de formule, seulement de lieu, rassure les organisateurs. «On se démarque depuis le début de par la quantité, la qualité et la diversité des objets antiques présentés. La formule et le nom de l'évènement ne changeront pas par respect pour le fondateur ainsi que pour la renommée de l'exposition», explique Michel Quintal, organisateur depuis 11 ans.

Présent à la conférence entourant le lancement de la 23e édition même s'il a quitté l'organisation il y a deux ans, le fondateur de l'exposition, Yves Duclos, est toujours animé par sa passion pour l'antiquité et continue de veiller, malgré tout, au bon déroulement.

«Sortir d'Eastman, ça fait du tort, mais on n'avait pas le choix. Soit il n'y avait pu d'exposition, soit on changeait de salle. Je suis persuadé que ça sera un grand succès, ici, à Saint-Alphonse de Granby», présume Yves Duclos.

Nouvel envol et nouvel élan pour cette 23e édition bonifiée. Le changement d'adresse permet aux organisateurs d'accueillir davantage d'exposants, passant de 34 à 50 kiosques, dont quatre exposants de la région.  «Mine de rien, c'est plus de 5000 objets qui seront en exposition», rajoute Michel Quintal.  

L'Exposition d'antiquités d'Eastman permet également aux exposants et aux visiteurs d'échanger sous la structure de l'Érablière qui apporte beaucoup de cachet et de chaleur à l'évènement estime Quintal.

«L'exposition a également une valeur culturelle, car les antiquaires sont de grands pédagogues. Par ces derniers, les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur la vie et les histoires de nos ancêtres».

Vendredi, la 23e édition débute par un cocktail d'ouverture, soirée courue par les amateurs et les collectionneurs d'antiquités. Samedi, de 10h à 17h et dimanche de 10h à 16h, le prix d'entrée est à 6$. Également, les visiteurs seront invités à voter pour leur kiosque favori. Plus d'information disponible sur le site Internet de l'évènement au www.expoantiquites.com

Alain Lemaire en tant que porte-parole

Pour la première fois, le président du conseil de Cascades, assurera le rôle de porte-parole. Friand d'antiquités depuis la construction d'un garage par de vieux matériaux il y a une quarantaine d'années, Alain Lemaire multiplie sa collection d'objets antiques.

D'ailleurs, il aura un kiosque lors de l'exposition. Une section personnelle et une section d'antiquités en vente seront érigées par celui qui accumule les visites chez les antiquaires.

«Avant j'étais un visiteur de cette exposition. Maintenant, j'y serais en tant que porte-parole. C'est l'occasion de jaser de notre passion, mais aussi une belle façon de conserver notre patrimoine», dit-il en rajoutant que l'intérêt pour les antiquités, après avoir constaté une baisse ces dernières années, revient à la normale.