Sections

Les échos du conseil de Shefford


Publié le 11 juillet 2017

Le maire de Shefford, André Pontbriand.

©TC Media - Archives

MUNICIPAL. Voici certains sujets qui ont été discutés lors du dernier conseil municipal de Shefford.  

Nouveau développement immobilier

Un projet immobilier verra le jour à proximité du boisé de l'Estriade à Shefford. C'est l'entreprise Gestion Alain Lacombe, qui chapeaute ce projet. «Concrètement, ce sont neuf terrains qui restent à développer. Ils vont faire une rue qui va aboutir sur la rue des cigognes. Ça va permettre de donner sur le chemin Coupland. Le projet viendrait compléter le développement à cet endroit», indique le maire de Shefford, André Pontbriand lors d'un entretien téléphonique.

De son côté, le promoteur a obtenu un certificat d'autorisation de la part du ministère de l'Environnement pour aller de l'avant avec le projet. Selon M. Pontbriand, les terrains sont estimés à 50 000 $. Le projet immobilier devrait se mettre en branle au cours des prochaines semaines.  

Carte-loisir: Shefford accepte la hausse

L'administration du maire Pontbriand va de l'avant dans le dossier de l'augmentation de la carte-loisir décrétée par Granby. «À Shefford, nous n'avons pas beaucoup d'endroits pour accueillir des gens. Il y a l'hôtel de ville, le garage municipal et la caserne des pompiers. On n'a pas d'espace sauf pour des activités d'été à l'extérieur dans les parcs», explique le premier magistrat.

Selon le maire, sa municipalité ne voulait pas renouveler l'entente prétextant que c'était trop dispendieux. Le conseil municipal se réunira exceptionnellement ce soir afin d'évaluer les différentes options pour financer cette augmentation. «L'an dernier, nous avions 1 924 personnes inscrites l'an dernier. Ça représente 200 000 $ en souscription. Ce n'est pas tant sur le prix que le coût engendré. Le taux de taxes pourrait grimper de 2,5 sous du 100 $ d'évaluation», ajoute le maire de Shefford.

Les élus pourraient aussi opter pour un ticket modérateur. Par contre, André Pontbriand aurait bien aimé que Granby laisse un peu plus de temps pour prendre une décision dans ce dossier. «Nous aurions aimé consulter notre population dans ce dossier. Là, nous n'avons eu que quelques semaines pour évaluer tout ça», ajoute-t-il.  

Coopérative de santé: la sollicitation se poursuit

Le dossier de la Coop santé est toujours vivant à Shefford. Les gens à la tête du projet ont organisé une rencontre citoyenne récemment et une soixantaine de citoyens ont assisté à l'événement. «De mémoire, 261 personnes ont signé des cartes d'adhésion et une vingtaine d'autres ont signé la carte afin de devenir un membre privilégié. Les gens ont voté pour poursuivre la démarche jusqu’à la fin décembre», affirme l'élu.

Par ailleurs, la municipalité de Shefford a renouvelé une entente qui prévoit que si la coopérative récolte 100 000 $, la ville injectera le même montant. De plus, une pancarte devrait être installée aux abords de la route 112 afin d'inciter la population locale à adhérer au projet.  

CHSLD: Shefford appuie Waterloo

Le conseil municipal de Shefford a entériné une résolution appuyant les démarches de la Ville de Waterloo qui souhaite garder le CHSLD Horace-Boivin ouvert. «On voulait appuyer les gens de notre milieu qui habitent à cet endroit. L'établissement est aussi situé aux limites de Shefford et de Waterloo», laisse entendre le premier magistrat de Shefford.