Sections

Agrile du frêne: Granby teste des pièges expérimentaux


Publié le 6 juillet 2017

Un circuit de 15 pièges contenant des champignons a été installé au parc Daniel-Johnson au cours de la semaine.

©Gracieuseté-Ville de Granby

MUNICPAL. L'agrile du frêne ne prend pas de vacances durant la belle saison et poursuit sa progression. Afin de mieux lutter contre l'insecte, la Ville de Granby sert de laboratoire à l'Institut national de recherches scientifiques de l'Institut Armand-Frappier (INRS) et à Ressources naturelles Canada qui font l'essai d'un piège expérimental au parc Daniel-Johnson.

Ce programme de recherche permettra à l'INRS et à Ressources naturelles Canada de tester l'efficacité d'un nouveau piège biologique installé à la cime des frênes du parc Daniel-Johnson. Un circuit de 15 pièges a d'ailleurs été installé au cours de la semaine.

L'installation de pièges vise à valider les protocoles expérimentaux de contrôle de l'agrile du frêne sur le terrain. L'expérience se déroulera jusqu'à la fin du mois d'août.

«Avec ces pièges, l’insecte adulte entre en contact avec un champignon microscopique de type <I>Beauveria bassiana<I>, il se contamine, puis répand les spores du champignon chez ses semblables lors de l’accouplement, causant ainsi une baisse de la ponte des femelles. Avec la mise en place de cette nouvelle initiative, nous envisageons une diminution de la progression de la mortalité des frênes», a indiqué, par voie de communiqué, Serge Drolet, coordonnateur de la Division environnement à la Ville de Granby.

La Ville de Granby participe à ce projet à raison d'un investissement de 12 500 $ par année, et ce, pour une période de trois ans.