Sections

Bromont a le vent dans les voiles


Publié le 10 août 2017

À l’heure actuelle, la valeur des constructions s’élève à près de 26,5 millions $, comparativement à 20 millions $ à pareille date l’an dernier.

©TC Media - Roxanne Langlois

HABITATION. Si l’on en croit les plus récentes données rendues publiques par la Ville, Bromont  serait actuellement à mi-chemin d’une année exceptionnelle quant à sa croissance immobilière résidentielle.

Par Roxanne Langlois 

Depuis le début de l’année financière de l’administration, en janvier, pas moins de 157 nouvelles unités de logement ont été construites sur son territoire, que l’on parle d’appartements, de maisons unifamiliales, de condos, etc.

Ces chiffres font sans grande surprise la joie de la mairesse Pauline Quinlan. «On a eu des années à 270 ou 275 unités  il y a quelques années, mais ça c’était stabilisé ensuite. De toute évidence, Bromont bouge beaucoup présentement… et l’année n’est pas finie!», se réjouit-elle.

À l’heure actuelle, la valeur des constructions s’élève à près de 26,5 millions $, comparativement à 20 millions $ à pareille date l’an dernier. L’année 2016 s’était conclue avec un total de 43,8 millions $.

Un «entre-deux» populaire 
Les MRC Haute-Yamaska et Brome-Missisquoi jouissent d’une situation géographique avantageuse, entre les pôles urbains que sont Sherbrooke et Montréal. C’est ce qui expliquerait en partie cet engouement selon la mairesse. Mais ce n’est pas tout, estime Mme Quinlan. «On a des infrastructures de plein air extraordinaires et on offre de plus en plus de commodités pour se déplacer vers la ville, sans nécessairement prendre la voiture. Ça aussi, c’est un avantage».

Cette dernière constate par ailleurs que les parents nouvellement retraités sont très nombreux à s’établir dans le secteur afin d’y retrouver leurs enfants et petits-enfants.