Sections

Granby souhaite modifier les règles d'implantation de son plan particulier d'urbanisme


Publié le 7 août 2017

Le conseil municipal de Granby s'est réuni en séance extraordinaire, lundi après-midi.

©TC Media - Archives

MUNICIPAL. La Ville de Granby désire assouplir les règles d'implantation pour le secteur situé près des rues Yvon, Saint-Jude Nord, des Colombes et Dutilly. Le but de cette démarche est d'attirer des entreprises de tailles moyennes à venir s'y implanter.

Afin d'avoir le pouls de la population, une séance de consultation publique aura lieu le 30 août prochain à l'hôtel de ville de Granby, dès 18h30. Pour l'occasion, trois sujets seront abordés avec les citoyens présents soit le plan d'urbanisme, le règlement de zonage et le règlement de lotissement.

On a bon espoir que ça se concrétise dans un délai raisonnable.

Dominique Desmet, urbaniste sénior à la Ville de Granby

L'administration Bonin souhaite atténuer les règles d'implantation par la partie Est du territoire couvert par le plan particulier d'urbanisme. «Immédiatement à l'arrière de la première rangée de commerces qui sont directement sur la rue Principale, on va réduire les grandeurs d'implantation de superficie des commerces et la grandeur des terrains», a lancé l'urbaniste sénior à la Ville de Granby, Dominique Desmet, au terme d'une séance extraordinaire du conseil municipal de Granby.

Actuellement, ce sont des entreprises avec des lots de 15 000 mètres carrés et des bâtiments de 5 000 mètres carrés qui peuvent s'y installer.

«On veut réduire tout ça. On veut y aller avec des lots de 4 000 mètres carrés et des bâtisses de 1 400 ou 1 500 mètres carrés. Nous sommes en train de vérifier les derniers détails», ajoute M. Desmet.

Aux yeux de celui qui occupe la fonction de chargé de projets au développement du territoire à la Ville de Granby, il n'y a pas de projets formellement ficelés, mais des contacts ont été réalisés.

«À côté du Canac, il y aurait de la place pour au moins un commerce et peut-être deux avec des superficies moyennes», estime Dominique Desmet.

L'arrivée de commerces intermédiaires serait une façon qui faciliterait la mise en œuvre plus rapide du plan particulier d'urbanisme.

«Il va bien notre plan particulier. Le premier commerce à s'être implanté est Chaussures Rubino, près de la rue Dutilly. Après, il y a eu le Canac. Grâce à ce redéploiement, le territoire serait reconverti aux fins souhaitées par la Ville à 70 ou 75 %. Ça reste à voir», affirme Dominique Desmet.

Des déménagements à prévoir

La zone ciblée par la Ville de Granby comprend des terrains vacants, des terrains construits, des résidences unifamiliales, des entrepôts et des garages. «Ça suppose une reconversion complète. C'est ce que l'on souhaite. Il faut être patient avant qu'un promoteur accepte d'investir là-dedans», ajoute-t-il.

Avec cette vision que souhaite se donner la Ville de Granby, l'usage résidentiel sera appelé à disparaître dans ce secteur.

«Personne n'est obligé de déménager. Les gens sont là en droits acquis. S'ils vendent, c'est de leur plein gré. On préfère qu'il y ait des approches entre les promoteurs et les résidents plutôt que d'arriver avec d'autres moyens. On aime mieux que les gens règlent ça entre eux», conclut M. Desmet.