Sections

La circulation devrait reprendre rapidement dans les deux sens

Fermeture de l'A-10 dû à un déversement 


Publié le 12 septembre 2017

Les pompiers de Shefford ont été appelés sur les lieux peu après l'accident, ce matin.

©TC Media - Archives

MISE À JOUR.  Totalement fermée entre les kilomètres 76 et 86 depuis 9h40 ce matin suite à un déversement de styrène, un produit hautement explosif, l'A-10  est rouverte à la circulation en direction ouest et devrait être rapidement accessible vers l'est au courant des prochaines heures. 

Rappelons qu'un accident de la route survenu vers 8h00 au kilomètre 85, à la hauteur de Shefford, a causé une fuite. Selon la Sûreté du Québec, un VUS a percuté l'arrière d'un camion-citerne contenant 35 000 litres de ce produit inflammable. La conductrice du VUS a subi de légères blessures mais on ne craint pas pour sa vie. 
Quelques gouttes de cette substance dangereuse entrant dans la composition de produits de plastique ou de polystyrène ont toutefois fui du réservoir. «C'était assez pour ronger l'asphalte», illustre Christian Blanchette, coordonnateur régional d'Urgence-Environnement pour l'Estrie et la Montérégie. Celui-ci précise toutefois qu'aucune contamination n'a été causée, mais que d'importantes mesures de sécurité ont dû être déployées.
Transbordement réussi
Une manœuvre d'environ 45 minutes visant à transborder le contenu de cette citerne endommagée vers un autre réservoir étanche a été effectuée avec succès par des experts. Pour ce faire, un périmètre de 300 mètres a été érigé, ce qui a forcé la fermeture de l'autoroute. «Il a fallu faire venir une pompe de Montréal, même chose pour la citerne. Des équipes spécialisées pour le transbordement ont été dépêchées sur place. Ça prend des équipements spéciaux puisqu'il y a des risques au niveau de la santé», résume M. Blanchette. «Juste l'électricité statique est suffisante pour enflammer du styrène», ajoute-t-il. 
Les pompiers de Granby ont été appelés en renfort pour prêter main forte à ceux de Shefford, présents depuis ce matin. Au moment d'aller sous presse, la Sûreté du Québec, le ministère des Transports et Urgence-Environnement étaient encore sur place mais s'apprêtaient à se démobiliser graduellement. La circulation devrait reprendre ensuite.