Sections

2017: le meilleur été de l'histoire du Zoo de Granby


Publié le 8 septembre 2017

Selon le directeur général du Zoo de Granby, Paul Gosselin, la grande nouveauté 2017, le parc Dinozoo, a remporté son pari.

©TC Media-archives

TOURISME. 727 000 visiteurs ont franchi les tourniquets du Zoo de Granby, faisant de la saison estivale 2017 la meilleure qu'a connue l'institution depuis sa fondation, en 1953.

Incluant les entrées comptabilisées pendant le long week-end de la fête du Travail, l'achalandage a bondi de 25 % comparativement à l'été 2016, durant lequel environ 615 000 personnes avaient accédé au site. Bien que ce ne soit pas la plus grande foule enregistrée à ce jour pour une journée unique, celle du mardi 1er août a été la plus prisée de la haute-saison, avec 19 000 visiteurs. Le cap des 19 600 avait déjà été atteint il y a quelques années. Quant aux abonnements, ils ont trouvé 37 000 preneurs, en hausse de 85 %.

Le directeur général du Zoo, Paul Gosselin, admet que ces chiffres font son «grand bonheur», beaucoup d'énergie ayant été dédiée à la préparation de l'été 2017. Selon lui, l'offre diversifiée composée des parcs aquatiques, de manèges et d'animaux a contribué à ce que les Québécois soient plus nombreux à converger vers le jardin zoologique, et ce, malgré une météo en dents de scie.

Un succès jurassique
S'il admet que les 21 dinosaures grandeur nature et animés ont pu effrayer quelques tout petits, la grande nouveauté 2017, le parc Dinozoo, a selon M. Gosselin remporté son pari. C'est notamment la beauté du parc jurassique et le réalisme de l'exposition qui ont impressionné les touristes. «On s'est fait dire par des experts américains qu'on avait probablement l'un des plus beaux sites de dinosaures qu'ils n'avaient jamais visités», confie-t-il, ajoutant que ces bêtes mythiques fascinent autant les jeunes que les moins jeunes.

L'accessibilité, un enjeu incontournable
Admettant que la circulation a été pénible aux alentours du zoo à plus d'occasions cet été que par le passé, le directeur général fait valoir, à l'instar de plusieurs acteurs, qu'une solution doit être trouvée rapidement: «C'est plus important que jamais. On ne peut pas empêcher un poumon économique comme le Zoo de croître». Revendiquant comme le député de Granby, François Bonnardel, un élargissement de la route 139, M. Gosselin précise que le Zoo examinera la possibilité d'un éventuel ajout d'espaces de stationnements pour desservir sa clientèle.

Un plan à très long terme
Fort des importants profits générés cet été, dont le total ne sera dévoilé qu'à la fin de l'année financière, l'attrait touristique en est à préparer un plan directeur dédié à son développement des dix ou quinze prochaines années. M. Gosselin le qualifie de «très ambitieux». «On parle de plusieurs, plusieurs, millions d'investissements», lance-t-il, ajoutant que les détails du plan de match devraient être divulgués au début de l'année 2018. «On est en train de l'élaborer, on est dans les fiches des possibles. Il y a des éléments là-dedans qui sont encore confidentiels […]», explique-t-il.

Noctambule bientôt à l'affiche
Dès le 15 septembre et jusqu'au 29 octobre, les visiteurs sont invités à assister à <I>Noctambule<I>, une toute nouvelle activité offerte au Zoo les fins de semaine. Il s'agit d'un parcours familial accessible dès la tombée de la nuit, dans lequel seront mises en valeur les espèces nocturnes. Pour plus d'information: www.zoodegranby.com.