Sections

Bromont: le candidat Yvon Carrier dévoile ses intentions


Publié le 6 octobre 2017

Yvon Carrier a élaboré un programme en huit points: l'administration, la sécurité publique, les loisirs et la vie communautaire, la vie culturelle et commerciale, le tourisme, les parcs et sentiers, le développement industriel ainsi que l'urbanisme.

©(Photo: TC Media-Roxanne Langlois)

ÉLECTIONS. Le troisième candidat à la mairie de Bromont, Yvon Carrier, a officiellement lancé sa campagne jeudi dernier en présence d'une soixantaine de militants et de curieux.

L'homme de 65 ans qui mène actuellement campagne sous le thème «Rassembler et gérer pour prospérer» a profité de l'occasion pour présenter son programme et aborder divers enjeux, dont les finances municipales et celles des citoyens. Le maire rapporte en effet que Bromont ne fait pas excellente figure au sein d'un palmarès La Presse-HEC dressé en 2015 quant au coût moyen des services offerts et voudrait, tout en visant ultimement l'équilibre budgétaire, que ce portrait s'améliore.

M. Carrier souhaite aussi s'assurer que le surplus non affecté de la Ville n'excède pas 10% de la totalité du budget municipal et s'engage à réduire de 5% l'actuel taux de taxation. «Quand j'ai regardé les chiffres, j'ai pris les bilans financiers consolidés des trois dernières années […] et on a un surplus à tous les ans qui est réinjecté dans différents projets. Il y a de la place. 5% pourcent, je ne suis même pas inquiet».

Mettre de la pression

Interpellé par un Bromontois inquiet de la dangerosité du tronçon du boulevard Bromont entre les artères Shefford et Sherbrooke, le candidat a réitéré son intention de prioriser cet enjeu dès les premières heures de son mandat s'il est élu. S'il admet qu'il se butera sans doute, à l'instar de l'administration actuelle, au fait que ces routes sont de juridiction provinciale, M. Carrier compte mettre toute la pression nécessaire afin que soit rapidement renforcée la sécurité dans ce secteur névralgique. «Je vais demander aux citoyens de m'aider avec des pétitions. On a un député: s'il faut l'achaler et l'appeler à tous les jours, je vais l'appeler à tous les jours», a lancé l'aspirant maire.

Par ailleurs,  celui-ci a également pris l'engagement de lancer une consultation citoyenne pour toute dépense additionnelle découlant de l'acquisition, de l'aménagement ou des opérations du Parc des Sommets. La totalité de sa plate-forme est disponible au www.yvoncarrierpourbromont.com.

Rappelons qu'une course à trois est en cours à Bromont. En plus de M. Carrier, deux conseillers sortants cherchent à succéder à la mairesse des 19 dernières années, Pauline Quinlan: Louis Villeneuve (district deux) et Diane Perron (district trois).