Les Montérégiens se disent moins endettés que les autres Canadiens

JC Gagnon bou.redaction@tc.tc
Publié le 19 décembre 2016

Les consommateurs de la Montérégie se disent moins endettés et utilisent moins leur crédit que les autres Québécois et les autres Canadiens.

©© by Dmitriy Shironosov

Les citoyens de la Montérégie utilisent quatre fois moins leur crédit que les autres Canadiens. C’est ce qu’ils ont affirmé lors d’un sondage réalisé par la firme ontarienne Credo Consulting, pour le compte de TC Media.

En Montérégie, les répondants au sondage ont affirmé être peu endettés. Selon les résultats, le crédit moyen utilisé par les Montérégiens s’élève à 10 000$, contre plus de 40 000$ pour les résidents des autres provinces.

De plus, les résidents de la Rive-Sud de Montréal déclarent qu’ils utilisent 22% de leur crédit total contre 25% pour les autres Québécois et 24,5% pour les autres Canadiens.

Cartes de crédit

À l’approche des Fêtes, les cartes de crédit sont bien souvent sur-utilisées pour l’achat de cadeaux.

Dans l’ensemble, le sondage montre que la carte de crédit est utilisée de façon relativement égale partout au pays. 89% des Montérégiens l’utilisent, contre 88% des Québécois et 90% des autres Canadiens.

Aussi, le sondage indique que les lignes de crédit sont plus utilisées en Montérégie (47%) et au Canada (48%) qu’ailleurs au Québec (41%).

Endettement

Sur le terrain toutefois, des intervenants apporte un son de cloche plus inquiet. Il semble en effet que les consommateurs soient davantage endettés qu’ils ne semblent l’avouer.

«L’endettement continue d’augmenter, affirme le syndic chez Jean Fortin et Associés, Pierre Fortin. Nous travaillons aujourd’hui sur environ 40% plus de dossiers de faillites et de propositions aux consommateurs qu’il y a dix ans.»

Consultante budgétaire à l’ACEF Rive-sud, Hélène Hétu, est convaincue de l'augmentation de l'endettement. «Les gens sont de plus en plus endettés. Ils ont deux ou trois cartes de crédit qu’ils ne peuvent plus rembourser. 65% des gens qui viennent nous consulter sont en situation d’endettement.»

Personnes âgées

L’ACEF Rive-Sud constate aussi que les personnes âgées sont plus endettées et plus pauvres qu’avant.

Une affirmation que la firme d’évaluation de crédit Équifax semble confirmer. En effet, la firme note qu’en 2015, la tranche d’âge des 65 ans et plus a continué d’augmenter sa dette plus rapidement que tout autre groupe d’âge.

«C’est vrai, confirme Pierre Fortin. C’est d’ailleurs le seul groupe d’âge au Québec ou il y a une augmentation.»

Le syndic de faillite croit que les gens doivent plus que jamais préparer leur retraite et doivent, idéalement, n’avoir plus de dettes, ni de cartes de crédit, le jour venu.

Dette de consommation

Au Québec, les dernières statistiques d’Équifax Canada montrent d’ailleurs que les dettes moyennes sur les cartes de crédit, les prêts automobiles ou les prêts personnels des Québécois s’élèvent à 18 070$, soit une hausse de 3,6% par rapport à l’année précédente.

Il s’agit toutefois d’une dette moyenne beaucoup moins élevée que celles des Canadiens qui s’élève à 21 458$. Des chiffres qui démontrent que les Québécois seraient moins endettés que les Canadiens des autres provinces.

Insolvabilité

Les ennuis financiers d’un individu se résument bien souvent par un problème d’insolvabilité. Au Canada, ce taux se situe à 4,3%

En Montérégie, le taux d’insolvabilité des consommateurs est de 7%. Un taux relativement élevé si on tient compte qu’il est de 6,6% au Québec. Seules les régions telles l’Outaouais (8,5%), les Laurentides (9,0%) et Lanaudière (8,9%), dépassent la Montérégie.

Ces régions sont toutefois celles qui comptent les plus fortes proportions d’individus âgés entre 35 et 49 ans, un groupe d’âge fortement représenté dans les dossiers d’insolvabilité, selon la Fédération des chambres immobilières du Québec.

Les consommateurs de la Montérégie se disent moins endettés et utilisent moins leur crédit que les autres Québécois et les autres Canadiens.

©© by Erwin Wodicka