Beaucoup de projets sur la table à dessin pour Jean-François Couture

Président de la Chambre de commerce Haute-Yamaska et région

Mathieu Majeau mathieu.majeau@tc.tc
Publié le 11 janvier 2017

Avec 575 membres à son compteur, la Chambre de commerce Haute-Yamaska et région souhaite augmenter son membership de 25 membres par mois en 2017.

©TC Media - Nicolas Racine

PERSONNALITÉ. Véritable passionné de marketing, Jean-François Couture, a le souhait de redorer l'image de la Chambre de commerce Haute-Yamaska et Région (CCHYR). En poste à titre de président de l'organisation, il a des idées bien arrêtées pour arriver à ses fins.

«Avec ma passion pour l'entrepreneuriat, j'ai décidé de m'impliquer et de créer une synergie très forte visant à stimuler le développement économique local. Je souhaite encourager les relations d'affaires entre les entreprises d'ici. Dans le secteur de Granby, il y a des entreprises merveilleuses, mais plusieurs organisations gravitent en solo», explique M. Couture.  

Selon lui, il est important pour une région comme Granby de se doter d'outils et de moyens qui vont lui permettre d'évoluer en tant que communauté. L'homme de 41 ans, qui est le directeur de création chez Orijine à Granby, a décidé de se lancer à la présidence de la Chambre de commerce en suivant l'un de ses principes.

«Dans la vie, tu chiales si tu es capable de faire la différence et de régler la situation. C'est dans cette optique que j'ai décidé de m'impliquer dans la CCHYR. Maintenant, on veut être proactif et que les entreprises soient plus performantes. Aussi, c'est important d'être à l'écoute des gens», assure celui qui est originaire de Laval.

Faire tomber les barrières

Désirant amener la Chambre de commerce Haute-Yamaska et Région vers un avenir positif, l'organisation a décidé de faire tomber les barrières négatives entre elle et les organisations. «Il n'y a pas si longtemps, la perception des entreprises à l'égard de la Chambre de commerce n'était pas très bonne. C'est en train de changer. Les gens ont du plaisir à présent», ajoute-t-il.

L'organisation présentera un gala en mai prochain avec un nouveau processus de sélection et un jury provenant de l'extérieur de Granby. De plus, la Chambre de commerce a réalisé différents partenariats au cours des derniers mois.

«Que ce soit avec Granby Industriel, Commerce Tourisme Granby_Région ou avec le maire de Granby Pascal Bonin, il y a une volonté et les gens veulent travailler ensemble», signale M. Couture.

Parmi les projets en développement, la Chambre de commerce Haute-Yamaska et région a l'intention d'offrir des événements collés sur les entreprises du coin. Jean-François Couture estime que l'un des avantages d'une organisation est qu'il s'agit d'un regroupement qui est géré par des entrepreneurs pour des entrepreneurs.

Une utilité même en 2017

L'utilité d'une chambre de commerce sur le territoire de la Haute-Yamaska est bien présente aux yeux de M. Couture. «On a besoin d'une chambre afin de rayonner en tant qu'industries et aussi pour évoluer. C'est important de travailler ensemble et on est un peu le porte-parole des entreprises. Notre rôle est indispensable. Il ne reste qu'à l'animer et la valoriser», ajoute-t-il.  

L'organisation compte 575 membres, mais Jean-François Couture aimerait bien augmenter ce nombre d'une trentaine par mois. Un objectif qui est réaliste selon lui. «La chambre de commerce est très active à Granby et en périphérie. Il ne faut pas oublier qu'on représente la Haute-Yamaska au complet. On veut élargir notre organisation. On doit aller à Waterloo. Il y a des entreprises intéressantes à Saint-Joachim-de-Shefford et Warden. Bref, on veut être plus près des gens», assure l'homme d'affaires.

Pour le président de la Chambre de commerce Haute-Yamaska et région, toutes les entreprises du territoire doivent être membres pour différentes raisons. Ce dernier lance d'ailleurs un appel aux travailleurs autonomes. «C'est difficile de faire de la promotion seul. En venant à nos activités et en rencontrant des gens, c'est beaucoup plus facile de faire des affaires et tu brises l'isolement aussi», témoigne M. Couture.

Parmi les projets qui miroitent au sein de l'organisation économique, notons la planification d'activités avec de grands noms. «On veut inspirer les gens», conclut-il.  

 Jean-François Couture

Âgé de 41 ans.

Président de la Chambre de commerce Haute-Yamaska et région.

Études en relations publiques, sciences de la parole et publicité.

Directeur de création chez Orijine à Granby.

Originaire de Laval et installé à Granby depuis 2008.

A travaillé aux États-Unis en marketing.

Partenaire dans l'entreprise web d'une boutique de vente de matelas.