Bruncher au Château Bromont avec Julie Vincelette

Ugo Giguère ugo.giguere@tc.tc
Publié le 25 février 2014

Passer à travers l’adolescence est déjà une étape difficile en soi, imaginez quand vous devez en plus jouer à la mère parce que la vôtre souffre de maladie mentale. Julie Vincelette y est arrivée. En tant que conférencière du 23e brunch d’Oasis santé mentale, elle souhaite maintenant démystifier la façon d’intervenir auprès des enfants.

Trop souvent on néglige le rôle de l’enfant, son interprétation des événements et sa capacité à comprendre si on prend le temps de lui expliquer la situation. «Il n’y a pas d’âge pour en parler avec les enfants. Il suffit simplement d’adapter son discours», souligne l’auteure du roman jeunesse La mission secrète de Julia Léveillée.

De l’avis de Julie Vincelette, garder les enfants dans l’ignorance peut entraîner des effets dévastateurs sur leur estime personnelle. «Les enfants sont très centrés sur eux-mêmes. Pour eux, c’est leur faute si leur mère est malade ou qu’elle ne s’occupe pas d’eux. Ils se font des scénarios et se demande ce qu’ils doivent faire pour que leur mère aille mieux», explique la conférencière.

Pour assister à la conférence, il suffit de se procurer un billet pour le brunch bénéfice au coût de 90$ (reçu d’impôts de 50$). L’événement aura lieu le 13 avril prochain à 10h au Château Bromont. L’objectif est de réunir 325 personnes afin d’amasser 25 000$.

La conférencière Julie Vincelette va aborder le sujet des enfants dont un parent est atteint de maladie mentale.

©Ugo Giguère