Sections

Écolo-Vélo du Cœur: déjà dix ans à Granby


Publié le 12 avril 2017

Sur la photo, l'équipe de coordination d'Écolo-Vélo du Coeur, Marie-Danielle Voyer, Simon Robert et Michel Joly.

©TC Media-Éric Patenaude

COMMUNAUTAIRE. Des centaines de vélos prêts à prendre la route, un inventaire de 8000 pièces et des dizaines de jeunes reçus en insertion socioprofessionnelle. Écolo-Vélo n'a pas chômé depuis ses débuts en 2008. L'organisme de Granby s'apprête à franchir une étape importante de sa jeune histoire avec l'ouverture de sa 10e saison.

D'avril à octobre, le local de la rue Cowie, fourmille d'activités. Réparation, mise au point, vente de vélos, stage et formation et mécanique. Ce projet d'insertion sociale roule à fond de train. Au cours des prochains mois, c'est une armée d'une cinquantaine de participants encadrés par l'organisme qui vont se faire la main en mécanique de vélo. Et tout comme par le passé, Écolo-Vélo est toujours à la recherche de bicyclettes afin de leur redonner une seconde vie. Outre les vélos usagés, les montures neuves et les bicyclettes électriques viennent de faire leur entrée chez Écolo-Vélo du Cœur à la demande de la clientèle.

Les vélos «verts et communautaires» mis à la disposition de la population pour une location de 48 heures seront de nouveau offerts cette année. Le pavillon Roger-Bédard, le Partage Notre-Dame et le Centre sportif Léonard-Grondin sont quelques-uns des points de chute.

Un succès qui roule
En dix ans, le plateau de travail soutenu notamment par la Fondation Gérard-Bossé en a fait du chemin. D'un sous-sol d'un duplex, l'organisme occupe maintenant un espace de 7000 pieds carrés où s'entassent des bécanes pour les petits et les grands. Et les clients sont au rendez-vous. La recette de leur succès? «On vise la famille. Les vélos, ça coûte cher et les enfants grandissent tellement vite. Pour des familles à faible revenu, on a des vélos à 10-15 $», explique Simon Robert, coordonnateur d'Écolo-Vélo du Cœur.

Pour Michel Joly, adjoint chez Écolo-Vélo du Cœur, l'imposant arsenal de pièces de vélo usagées contribue aussi à la notoriété du plateau de travail.

Mais derrière ces vélos revalorisés se cachent des participants âgés entre 13 et 30 ans (étudiants du secondaire, jeunes adultes sans emploi) en quête d'une nouvelle expérience de vie et de travail. Un passage chez Écolo-Vélo du Cœur sert parfois de tremplin vers de nouveaux défis scolaires et professionnels, soutient Simon Robert. «On revoit beaucoup de jeunes qui sont passés ici il y a six, sept ans. Certains ont un bon travail, une voiture (…). C'est notre paye et ça nous rend fiers de les voir réussir.»

Information: 450 361-1656