«Le 12 août j'achète un livre québécois»

Ugo Giguère ugo.giguere@tc.tc
Publié le 2 août 2014
Il risque bien d'y avoir beaucoup d'achalandage dans les librairies du Québec le 12 août...
TC Media - Archives

LITTÉRATURE. Parfois une discussion informelle peut déboucher sur un mouvement à l'ampleur insoupçonnée! L'auteur Granbyen Patrice Cazeault en sait quelque chose. Son événement «Le 12 août j'achète un livre québécois», lancé sur Facebook en début de semaine, rassemble déjà 4 700 internautes!

Sur la page du réseau social, on peut lire que le projet est né d'une discussion avec Amélie Dubé, une amie auteure, avec laquelle il cherchait une façon de stimuler les ventes en librairie.

«Facile, me confie mon amie, on n'a qu'à acheter plus de livres!», écrit-il dans la description de la démarche. Ils ont donc convenu du 12 août, un mardi, jour de sortie des nouveautés. Depuis, le mouvement s'est emballé. En moins d'une semaine, ce sont 4 700 personnes qui ont déjà confirmé leur intention de se procurer un bouquin publié au Québec chez leur libraire favori.

«Ça a vraiment dépassé nos attentes! Les gens sont vraiment enthousiastes», s'exclame le Granbyen. Des lecteurs de partout au Québec et même de France ont déjà signifié leur intention d'aller se procurer un livre québécois le 12 août.

Évidemment, ce sont les libraires qui se frottent les mains à la vue du mouvement de masse. «Plusieurs librairies ont relayé le message et ont partagé l'événement sur leur page», note Patrice Cazeault.

Celles et ceux qui souhaitent participer à l'opération sont invités à prendre un égoportrait devant leur librairie ou avec leur nouveau livre en main. Il suffit ensuite de publier votre photo sur la page de l'événement.