De nouveaux ennuis financiers pour Les Courses Gourmandes


Publié le 20 avril 2017

Les Courses gourmandes ont dû retirer de leur calendrier cinq courses présentées à Candiac, Saint-Jacques, Sainte-Adèle, Farnham et Mirabel l'an dernier. L'entreprise connaît de nouveaux problèmes cette année à cause d'un conflit avec un fournisseur.

©TC Media – Archives

COURSE. Le circuit de courses à pied Les Courses Gourmandes connaît de nouvelles difficultés financières, un an après avoir retiré cinq événements de son calendrier.

Les Courses Gourmandes organisent une dizaine d'événements mariant sport et agrotourisme dans la région métropolitaine et en Montérégie. Le Journal de Chambly rapportait en juillet que l'entreprise de Longueuil a dû annuler cinq courses en 2016, faute d'inscription suffisantes.

Selon le quotidien La Voix de l'Est, l'organisme aurait aussi eu de la difficulté à payer certains fournisseurs.

Cette année, c'est plutôt un fournisseur qui lui ferait faux bond selon une poursuite déposée devant la Cour du Québec.

Chantal Caron, propriétaire de Caron Publicité, est poursuivie pour avoir annulé des ventes totalisant près de 23 000$ à l'organisme Les Courses Gourmandes.
LinkedIn

Selon la requête, Les Courses Gourmandes auraient commandé des chandails et des tasses personnalisées à l'entreprise Caron Publicité, pour une valeur de plus de 23 000$. La moitié de la somme avait été payée lorsque la propriétaire de l'entreprise, Chantal Caron, a soudainement mis fin à l'entente sans avoir livré la marchandise.

Mme Caron aurait promis de rembourser les sommes payées par tranches de 1000$. Un premier chèque émis à cet effet aurait toutefois été annulé avant qu'un autre ne soit encaissé le 3 avril.

Mme Caron serait ainsi endettée de 10 000$ envers Les Courses Gourmandes. L'organisme lui réclame de plus un montant de 4300$ parce qu'ils ont dû commander la marchandise à une autre entreprise, qui chargeait plus cher. À cela s'ajoute la somme de 9000$ pour inconvénients et dommages punitifs.

Les courses en péril?

Les Courses Gourmandes organisent des événements à Chambly, à Mont-Saint-Grégoire, au mont Yamaska, à Rougemont, à Mirabel, à Laval, à Bromont, à L’Ange-Gardien et à Montréal. Ces événements pourraient être en péril, selon les avocats de l'organisme.

Frédéric Houde, président et fondateur des Courses Gourmandes.
TC Media - Archives

«En effet, les produits étaient destinés aux participants d'une course organisée par la demanderesse, et le comportement de la défenderesse a mis en péril le bon déroulement des préparatifs en vue de l'événement», lit-on dans la requête.

«De plus, [Chantal Caron] met toujours en péril l'entreprise de la demanderesse par la rétention d'une partie importante du fonds de roulement de celle-ci», poursuit le document.

Frédéric Houde, président et fondateur des Courses Gourmandes, n'a pas souhaité commenter le dossier. Il a toutefois affirmé que les courses prévues cette année et l'année prochaine auront lieu tel que prévu.

Le Courrier du Sud a tenté de joindre Chantal Caron par courriel et par téléphone. Au moment de mettre sous presse, elle n'avait pas répondu à nos messages.