Sections

Frédérik Côté s'est entraîné au Manitoba

Athlétisme


Publié le 11 juillet 2017

Sur la photo, on aperçoit à gauche l'entraîneur-chef du Winnipeg Optimist Athletics en compagnie de Frédérik Côté.

©Gracieuseté

SPORTS. Âgé de 18 ans, l'athlète de Granby, Frédérik Côté, a vécu une expérience fort enrichissante au cours des dernières semaines. Alors qu'il participait à une immersion anglaise du côté de Winnipeg, ce dernier a pu s'entraîner et parfaire sa technique grâce au Club d'athlétisme local de Winnipeg.

«Pendant cinq semaines, j'ai pu apprendre l'anglais et m'entraîner deux fois par semaine avec ces gens-là. Ce fut très enrichissant», concède le jeune homme.

Le Granbyen pratique l'athlétisme depuis une décennie et se spécialise dans la course de haies depuis plus de deux ans. Aux yeux du jeune athlète, l'entraînement en sol manitobain s'est bien déroulé. «Le séjour m'a permis de pratiquer l'une de mes épreuves soit le 110 mètres haies. J'avais du progrès à faire. Ce qui était bien, c'est que mon entraîneur était l'entraîneur-chef du club et sa responsabilité était de regarder les autres «coachs». De cette façon, j'ai pu bénéficier d'un entraîneur privé», ajoute-t-il.

L'expérience acquise à Winnipeg devrait bien servir Frédérik Côté lors de ses prochaines compétitions et l'amener à un autre niveau. «La particularité de la course de haies est de courir sur la pointe des pieds. L'entraînement m'a permis de travailler sur l'un de mes défauts. J'avais tendance à mettre mon talon au sol avant de sauter. Nous avons mis l'emphase là-dessus», explique le coureur.

Jusqu'à présent cet été, le jeune coureur a participé à une seule épreuve aux 110 mètres haies présentée par l'Université du Manitoba. «Malheureusement, ça ne s'est pas passé comme je l'aurais voulu. L'épreuve des haies en est une très technique. De plus, c'était la première fois que je courrais avec des haies de 39 pouces. C'est trois pouces de plus que l'an dernier. J'ai perdu du temps en raison des enjambées, mais cette expérience me servira pour la suite des choses», avoue fièrement celui qui a participé à différents Jeux du Québec au cours des dernières années.  

Des aspirations professionnelles?

Frédérik Côté pratique l'athlétisme depuis dix ans avec le club d'athlétisme de Granby. Ce dernier souhaite poursuivre l'entraînement à un haut niveau. Veut-il faire une carrière professionnelle en athlétisme? «Il devra y avoir un miracle pour que je devienne un champion du jour au lendemain. Certains athlètes sont meilleurs que moi et il me manque de l'entraînement et de l'expérience pour l'épreuve des haies», conclut le Granbyen.