Marc-Antoine Lamoureux-Bisson: un hockeyeur étoile qui brille

Athlète par excellence du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), joueur offensif des mois d’octobre 2011 et de mars 2012 et étoile de la semaine à six reprises. Le hockeyeur bedfordois Marc-Antoine Lamoureux-Bisson a attiré les projecteurs avec ses 74 points amassés au cours de la dernière saison régulière du hockey collégial.

 

En 35 parties jouées lors de la dernière campagne, Marc-Antoine Lamoureux-Bisson a trouvé le fond du filet à 34 reprises en plus de s’être fait complice sur 40 autres buts. Le numéro 11 des Patriotes du Cégep de Saint-Laurent a ainsi amassé 74 points ce qui lui a permis de terminer en tête du classement des marqueurs du hockey collégial en saison régulière. «Oui, c’est une bonne saison, lance Marc-Antoine Lamoureux-Bisson. Dans le gros calibre, c’est ma meilleure saison.»

 

Derrière ces impressionnantes statistiques se cache cependant un lent départ en début de saison. «Ça m’a pris deux ou trois games avant de commencer à dominer, mais quand j’ai commencé…», avoue le hockeyeur de 6 pieds, 2 pouces.

 

Le nom de Marc-Antoine Lamoureux-Bisson est ressorti à maintes reprises au sein du RSEQ au cours des derniers mois. Il a figuré six fois dans la liste des étoiles de la semaine et a été désigné joueur offensif du mois à deux reprises. Le point culminant de la saison a été le 24 mars dernier, moment où il a été nommé Athlète par excellence du RSEQ. 

 

Les performances du joueur offensif n’ont cependant pas permis aux Patriotes de remporter le championnat de hockey collégial masculin RSEQ. Malgré ses dix points (six buts et quatre passes) en sept parties disputées en série éliminatoire, sa formation s’est inclinée en finale en trois rencontres contre les Lions du Collège Champlain St.Lawrence. «On avait une bonne équipe, on est extrêmement déçu d’avoir perdu en finale», concède le joueur de 20 ans.

 

Maturité et entraînement
Marc-Antoine Lamoureux-Bisson, qui a gravi les échelons du hockey mineur à Bedford avant de porter l’uniforme de l’Avalanche Yamaska-Missisquoi et de l’Albany Academy aux États-Unis, attribue ses bonnes performances de la dernière campagne principalement à deux choses. «J’ai pris beaucoup de maturité et j’ai connu un bon entraînement», dit-il.

 

L’attaquant avoue avoir redoublé d’ardeur à l’entraînement cette année prenant part jusqu’à deux séances par jour. «Je me suis poussé à bout. Je veux jouer à l’université. C’est un calibre plus compétitif et plus fort.» Si le niveau est plus relevé dans la ligue universitaire, les joueurs ont moins de parties à disputer. «Il y a 28 games et des pratiques chaque jour», ajoute Marc-Antoine Lamoureux-Bisson. Il confie toutefois que son excellente saison ne lui met pas de pression supplémentaire pour l’université.

 

Concordia ou Ottawa?
Après avoir porté l’uniforme des Patriotes du Cégep de Saint-Laurent durant les trois dernières saisons, le Bedfordois fera son entrée à l’université en septembre prochain. Marc-Antoine Lamoureux-Bisson hésite entre l’Université Concordia et l’Université d’Ottawa où il souhaite étudier en gestion en plus de jouer au hockey dans la ligue universitaire.

 

S’il a l’opportunité de patiner pour les quatre ou cinq prochaines années, il souhaite avoir la possibilité de continuer pendant de nombreuses autres saisons. Il ne regarde cependant pas trop loin en avant. «Je vais mettre le focus sur l’université. La première année devrait être la plus dure. Il va y avoir une bonne coche entre le cégep et l’université. Je vais peut-être commencer par trois cours.»

 

S’il ne veut pas se faire d’attente pour l’après-université, il est conscient des opportunités qui s’offrent à lui, dont les ouvertures possibles dans les ligues de hockey professionnelles en Amérique du Nord et en Europe.

 

«En Europe, il y a tellement de ligues et de pays. Ce n’est pas comme en Amérique du Nord.» Marc-Antoine Lamoureux-Bisson aurait également pu aller étudier aux États-Unis. «J’ai eu des offres, mais elles n’étaient pas intéressantes. J’ai décidé de rester.»


 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des