Shérif, un policier au poil

Un nouveau toutou géant a fait son entrée, mercredi, dans l’univers de la Fête des mascottes. Le «nouveau policier» de Granby, Shérif, un sympathique beagle de près de deux mètres, patrouillera la rue Principale durant les festivités de la 27e édition avant de faire partie intégrante de la section prévention du Service de police de la Ville de Granby.

Tournée des camps de jour, conférences, formations, fêtes d’école, activités de prévention, l’agenda de la mascotte Shérif sera bien rempli. «Depuis plus d’un an qu’on travaille à ce projet. Le Service a la volonté d’être plus présent avec les 0-12 ans et avec l’arrivée en poste de l’agente Caroline Garand, on cherchait à développer plus de moyens pour rejoindre cette clientèle», explique l’agent Marc Farand, porte-parole du Service de police de Granby.

Après la Fête des mascottes, Shérif devrait faire des sorties dans différents événements de prévention, dont les cliniques d’identification des enfants et de vérification des sièges d’auto, les fêtes d’école, les camps de jour et d’autres activités policières, de même que des événements où le Service de police est partenaire. «C’est un outil de communication privilégié pour les 0-12 ans. Il va avoir un rôle de sensibilisation pour rejoindre cette clientèle. C’est un médium pour faire passer certains messages qui ne passent pas tout le temps», enchaîne l’agent Farand.

Le chien a été l’animal retenu pour personnifier Shérif puisqu’il est présent dans plusieurs corps de métier, dont auprès des services de police, notamment pour la détection des drogues et des explosifs. «Il est fidèle et c’est l’ami de l’homme. Il est aussi présent dans beaucoup de foyers», indique Marc Farand. Quant au nom «Shérif», il a été choisi par Yorick Roulier, un écolier de 5 ans qui fréquente l’école St-Jean. Le jeune élève a participé à un concours organisé en collaboration avec la commission scolaire du Val-des-Cerfs. «Je suis très content, dit le jeune garçon. Quand je suis arrivé à la maison, j’ai demandé à mon père comment on appelait les policiers dans le passé. Il m’a dit shérif», raconte Yorick, un brin gêné, pour expliquer son idée.

Shérif a été intégré à la grande famille des mascottes par une intervention du maire Richard Goulet qui lui a souhaité un chaleureux bienvenu. Ensuite, comme tout nouveau policier, Shérif a prêté serment devant le directeur du Service de police de Granby, Marco Beauregard.

Shérif devient le quatrième toutou policier, après Polixe, Alcide et Polion, les mascottes de la Sûreté du Québec, du Service de police de la Ville de Montréal et le Service de police de la Ville de Sherbrooke.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des