Virage à 180 degrés au Club Nataskouach

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Virage à 180 degrés au Club Nataskouach

Nadine Rolland et Frédérick Asselin

Le paysage de la natation à Granby ne sera plus le même à compter de septembre. Au revoir à l’appellation «Nataskouach». Place désormais au «Club de natation de Granby». Un nouveau chapitre dans l’histoire du sport marqué par l’entrée en scène des entraîneurs Nadine Rolland et Frédérick Asselin, les âmes pensantes des Loutres de Saint-Césaire.

 

À quelques semaines du début du calendrier, le conseil d’administration du défunt Club Nataskouach effectue donc un virage à 180 degrés dans la piscine. En plus d’un nouveau nom, il (conseil) confie les rênes du club à l’ancienne nageuse olympique Nadine Rolland et à Frédérick Asselin, premier francophone membre de l’équipe nationale de rugby. Un coup de barre nécessaire pour le bien des membres de l’équipe de natation de compétition, soutient Marie-Claude Parent, présidente du conseil d’administration de l’organisation.

«Ce changement, c’est pour s’arrimer aux nouvelles tendances et au nouveau style de coaching. Et quant à changer de coachs aussi bien de changer de nom. On se tourne vers l’avenir tout en gardant notre base solide. C’est clair qu’on ne fait pas un trait sur ce qui s’est fait dans le passé.»

Au cours des dernières saisons, l’ex-club de natation a vécu sa part de chambardement sur le plan organisationnel. Après bien des remous, le temps était venu pour les nageurs d’entamer une traversée du bon pied. «C’est une bouffée de confiance pour nous. On voit arriver des entraîneurs expérimentés qui ont vécu des expériences à l’international. C’est un plus pour notre club. Ils sont avec nous pour les bonnes raisons et leur objectif est de faire grandir notre équipe», indique Mme Parent.

La présidente du c.a. du Club de natation de Granby l’admet d’emblée. Les succès des Loutres césairoises en si peu de temps (club fondé en septembre 2011) ont incité son organisation à regarder de l’autre côté de la route 112.

Entraînés par Nadine Rolland et Frédérick Asselin, les athlètes des Loutres de Saint-Césaire (affiliés aux Loutres de Montréal) n’ont pas tardé à s’imposer sur la scène provinciale. Le nouveau club a vu notamment l’une de ses membres, Valérie Poirier, atteindre la finale du 50m libre aux Jeux du Québec présentés le mois dernier à Shawinigan. Cette dernière a d’ailleurs fait honneur à son club en remportant l’argent avec un temps de 27,51 secondes, à un centième de l’or.

«De voir ces gens d’expérience à nos côtés, ça va être moins de stress pour le conseil, les parents et les enfants», mentionne Mme Parent.

Signée au début du mois, l’entente entre le club et le tandem Rolland-Asselin est d’une durée de deux ans.

 

À l’école des Loutres

Après Montréal et Saint-Césaire, c’est au tour de Granby de s’ajouter à l’agenda de Frédérick Asselin et Nadine Rolland. Un nouveau défi souhaité par les entraîneurs. «Vivant à Bromont, on avait envie de bâtir dans le coin. En arrivant à Saint-Césaire, on voyait Granby», affirme Frédérick Asselin.

Courtisé par le club granbyen, le duo Rolland-Asselin n’a pas hésité à plonger dans la piscine Miner. Le site d’entraînement et la notoriété des nageurs granbyens au fil des ans les ont convaincus d’accepter le mandat. «Le plateau sportif est idéal. Ici, les nageurs vont avoir droit à 2h30 d’entraînement par jour. Ce qu’on veut apporter, c’est notre bagage sportif pour bâtir le club et la relève chez les entraîneurs», déclare Nadine Rolland.

Dès la rentrée en eau, la cinquantaine de nageurs du club granbyen vont goûter à la philosophie des Loutres, prévient Frédérick Asselin. Outre l’entraînement traditionnel, les athlètes pourront parfaire leur préparation avec des entraînements hors piscine. «C’est ma passion bâtir un athlète. Avec les nageurs, on touche à tout…de trois à quatre sports d’équipe, le renforcement musculaire, les redressements assis (…). Ça attire beaucoup les gars», affirme coach Asselin. «Le but n’est pas de bâtir un olympien. C’est de valoriser le sport, l’athlète et les valeurs de la vie», ajoute l’entraîneur.

Pas de doute pour Nadine Rolland et Frédérick Asselin. Les ingrédients pour une recette gagnante se retrouvent au sein du Club de natation de Granby. «Il y a de très bons athlètes à Granby. Ils ont envie de devenir des Loutres. Je pense qu’ils sont prêts à ce changement», confie Nadine Rolland.

«On a jamais été aussi excité à l’aube d’une saison. On hérite d’athlètes qui énormément de potentiel. Tout est de notre bord pour un super lancement», atteste M. Asselin.

Une première initiation aux Loutres se tiendra le vendredi 7 septembre à compter de 16h30 à la piscine Miner  pour les enfants âgés de 6 ans et plus intéressés par la natation de compétition. Pour information: 450 776-6295.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des