Une nouvelle caserne pour les ambulanciers

Une nouvelle caserne pour les ambulanciers
Le nouveau quartier général des paramédics granbyens peut aisément accueillir six ambulances et deux véhicules de transport médical.

Construite au coût de 1,7 M$, la nouvelle caserne ambulancière située sur la rue Brignon, à Granby, a été officiellement inaugurée lundi après-midi.

Un plus grand garage, des locaux d’entreposage, une salle de formation, une salle d’étude, une aire commune, des vestiaires avec douches, la nouvelle caserne n’a rien avoir avec l’ancien milieu de travail des paramédics.

Si le vieux bâtiment peinait à contenir deux ambulances, le nouveau quartier général des paramédics granbyens peut aisément accueillir six ambulances et deux véhicules de transport médical. Le sol du garage et le pourtour extérieur de l’endroit sont aussi chauffés, question d’empêcher la formation de glace. Des locaux d’entreposage distincts ont aussi été pensés afin d’accueillir les équipements de communication, les uniformes, les réserves d’oxygène et les fournitures médicales. Véritable «caserne 2.0», les 70 employés ont également accès à un réseau Wi-Fi de même qu’à une bibliothèque où ouvrages de références médicales et postes informatiques se côtoient.

Présent à l’inauguration, le maire de Granby, Richard Goulet, s’est dit fort heureux de ce projet de près de 2 M$. «Vous avez donné une dimension humaine à la bâtisse. C’est important. Ce n’est pas juste pour parker des camions», dit-il.

La construction, qui a pris un an avant de voir le jour tel qu’elle est, est un projet qui date de 2009. «Dans le plan d’immobilisation de l’entreprise, on a établi des priorités et la caserne de Granby en faisait partie. On a débuté par la recherche de terrains, mais ce n’était pas évident. On a eu la chance d’acheter celui qui se trouve tout juste en face afin d’y aménager notre stationnement», explique Maxime Laviolette, le directeur général de Dessercom, propriétaire de la desserte ambulancière à Granby.

Améliorer le temps de réponse

Si le vieillissement de la population est continuellement montré du doigt dans le milieu hospitalier, il affecte aussi le travail quotidien des ambulanciers. «On voit une augmentation de 3 à 5% par année des transports ambulanciers», explique Simon Jean, président du conseil d’administration de Dessercom. Bon an, mal an, les ambulanciers granbyens répondent à environ 6000 appels. Dans l’ensemble du Québec, les paramédics de Dessercom font 50 000 transports annuellement.

En lien avec cette affirmation, le député de Granby, François Bonnardel, espère que le temps de réponse des paramédics soit amélioré grâce à ces nouveaux locaux. «C’est un souhait», précise-t-il.

Portes ouvertes

Dans la foulée de cette inauguration, Dessercom organise des portes ouvertes de sa nouvelle caserne le 21 octobre, de 10h à 16h. Des ateliers de prise de pression et de glycémie, des mannequins pour pratiquer les manœuvres de réanimation, des rencontres avec des étudiants en formation, des équipements à expérimenter et une ambulance à visiter sont au menu. Les citoyens pourront aussi se familiariser avec le métier de paramédics.

La caserne ambulancière est située au 318, rue Brignon, à Granby.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires