Plus de 2200 plaintes à la prison

Plus de 2200 plaintes à la prison
Du 1er janvier 2008 au 31 octobre 2012

La crème glacée trop froide. Le médecin pas libre. Le menu pas assez varié. Le moine bouddhiste pas suffisamment présent. Chaque année, les détenus du pénitencier de Cowansville se plaignent. En cinq ans, pas moins de 2 200 plaintes ont été formulées à l’établissement carcéral du chemin Fordyce, révèlent des documents obtenus via la Loi sur l’accès à l’information.

En 2008, quelque 473 plaintes ont été déposées par des délinquants du pénitencier à sécurité moyenne. De ce nombre, 41 concernaient le rendement du personnel. L’année suivante, le nombre de dénonciations a chuté de 14,6% pour s’établir à 404. En 2010 et en 2011, le nombre de plaintes s’est stabilisé pour s’établir respectivement à 389 et à 387. Les plaintes ont cependant bondi de plus de 43% en 2012. Seulement de janvier à octobre, 554 plaintes ont été écrites par les détenus, un sommet en cinq ans. Du 1er janvier 2008 au 31 octobre 2012, les détenus cowansvillois ont formulé 2 207 requêtes.

«À l’occasion, certains détenus peuvent produire énormément de plaintes. Le haut pourcentage à Cowansville coïncide avec la présence de trois détenus. À eux seuls, ils ont rédigé 35% des plaintes. On me dit toutefois qu’ils ne sont plus là. Ça devrait revenir à la normale», explique Jean-François Cusson, porte-parole de Service correctionnel du Canada.

Celui-ci met également de l’avant le contexte socio-économique. «Au cours des dernières années, le gouvernement a fait beaucoup d’annonces. Il a fermé un établissement et il y a beaucoup d’articles qui ont été écrits à propos de réductions budgétaires. Cela peut avoir un impact sur les délinquants. Ils vivent dans l’incertitude», dit-il.

La prise d’otage perpétrée le 13 décembre 2011 pourrait également jouer un rôle dans l’augmentation significative des plaintes en 2012. «Quand on met tout ça ensemble, pour moi, ce n’est pas étonnant de voir qu’il y ait eu une augmentation. Je suis très curieux de voir la progression dans les prochains mois, mais pour l’instant, il ne semble pas y avoir d’autres éléments qui disent qu’il y a eu des difficultés particulières», ajoute M. Cusson.

Le personnel ciblé

Les 2207 plaintes formulées par les détenus cowansvillois au cours des cinq dernières années sont divisées en 51 types. Le plus grand nombre de requêtes (306) vise le rendement du personnel. «Pour ce type de plaintes, le détenu peut avoir l’impression que la procédure n’est pas respectée. Par exemple, une plainte peut être déposée parce que la porte d’une section a été ouverte cinq minutes en retard. Ça peut être aussi être par rapport au fait que le détenu n’aime pas de la façon qu’un agent correctionnel s’adresse à lui. Un détenu peut aussi faire une plainte parce qu’un agent lui a éclairé le visage à l’aide d’une lampe de poche lors d’une tournée de nuit. Ça concerne beaucoup la façon dont les agents travaillent et le respect des procédures», indique Jean-François Cusson. Près de 60% des plaintes portant sur le rendement du personnel ont été déposées en 2011 (97) et en 2012 (83).

Les délinquants ont aussi formulé 148 plaintes en lien avec du harcèlement par le personnel. «C’est un type de plainte traité en priorité. Le détenu peut avoir l’impression qu’un membre du personnel lui en veut», mentionne M. Cusson.

Du côté du syndicat, Claude Duchesneau, vice-président régional du syndicat des employeurs du Solliciteur général (SESG), indique que son association n’a jamais eu à représenter un de ses membres après qu’un délinquant se soit plaint. «Un détenu vit certaines frustrations. Il ne peut pas avoir tout ce qu’il aime. On comprend la frustration et à ce jour, on a eu à défendre aucun employé», dit-il.

M. Duchesneau confirme que les plaintes formulées par les détenus touchent la routine quotidienne, comme les retards. «C’est normal que le monde se plaigne. C’est un milieu spécial et renfermé. N’importe quoi peut être un prétexte à une plainte. Quand j’enseignais, j’ai déjà eu une plainte sur le fait que je ne voulais pas prendre un détenu dans ma classe. Il y avait certains préalables et le détenu ne correspondait pas aux critères», cite en exemple Claude Duchesneau.

Des plaintes par centaines

Les demandes en lien avec les effets personnels ont fait l’objet de 127 signalements en cinq ans. Un détenu peut demander un dédommagement ou de récupérer le matériel perdu ou brisé lors de transferts, de fouilles ou de saisies. Une seule plainte pour harcèlement sexuel a été déposée entre 2008 et 2012.  

Quelque 170 requêtes ont été formulées en lien avec les services alimentaires. Les reproches peuvent concerner la température inadéquate d’un repas, une diète particulière qui n’est pas respectée ou encore le manque de variété du menu.

Les doléances concernant l’administration des services de santé sont aussi relativement nombreuses (170). «Les détenus ont accès à des services de santé et à des professionnels. Les plaintes vont souvent être en lien avec l’accessibilité de ces professionnels», explique Jean-François Cusson. La difficulté à obtenir un rendez-vous médical, une rencontre reportée ou un mécontentement relié à la médication peuvent être des motifs de plaintes. «Un détenu a déjà demandé à ce qu’on lui nettoie les pieds», donne en exemple M. Cusson.

À lire aussi: les plaintes dans les prisons, un processus nécessaire

Les plaintes au pénitencier de Cowansville

Quelques types de plaintes                                  Total    

Administration des services de santé                 170

Régime et services alimentaires                          170

Discrimination                                                       59

Effets personnels                                                  127

Harcèlement par le personnel                              148

Harcèlement sexuel                                             1

Rendement du personnel                                     306

 

                       2008    2009    2010    2011    2012*        Total

# de plaintes    473    404        389    387       554            2 207

*(De janvier à octobre 2012)

 

Source: Service correctionnel du Canada

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires