Luc Vigneault au service de OASIS santé mentale

Luc Vigneault au service de OASIS santé mentale
La directrice de OASIS santé mentale

BRUNCH. OASIS santé mentale lance son 24e brunch bénéfice. Lors de son traditionnel banquet qui aura lieu le 26 avril prochain à l’Hôtel Castel à Granby, l’organisme reçoit Luc Vigneault à titre de conférencier.

OASIS santé mentale avait lancé l’invitation à M. Vigneault l’année dernière. Faute de temps, il avait décliné. Heureusement pour l’organisme, il sera présent le 26 avril prochain pour parler d’un sujet parfois délicat, mais largement assumé par cet expert en la matière.

En effet, la santé mentale n’est pas un terrain étranger pour Luc Vigneault qui est atteint de schizophrénie.

Certains se rappelleront de son sympathique passage à Tout le monde en parle il y a deux ans. Il y était pour présenter son livre Je suis une personne, pas une maladie. Titre que porte d’ailleurs la conférence qu’il fera lors du brunch bénéfice.

À ce propos, Luc Vigneault a dévoilé quelques bribes de sa conférence aujourd’hui lors du lancement officiel de la campagne de financement annuelle de OASIS santé mentale.  

«Je vais parler principalement d’espoir. Il est possible d’avoir une vie épanouie, malgré la maladie mentale. Il faut y mettre du sien et être bien entouré», explique celui qui travaille à l’Institut de la santé mentale de Québec et qui est chargé de cours à l’Université Laval à la faculté de médecine.

Besoin grandissant

OASIS santé mentale est un organisme, sans but lucratif, de soutien pour les membres de l’entourage qui vivent près ou connaissent une personne atteinte d’une maladie mentale.

Plus de 600 familles de la région bénéficient des services de l’organisme.

La directrice, Mélanie Tremblay, assure que les demandes ne s’estompent pas. «En plus de l’augmentation des demandes, nous devons faire face à de nouvelles problématiques et les besoins des familles changent et évoluent».

«Pour maintenir notre offre de services, nous avons besoin de nous autofinancer et le brunch est là pour ça», ajoute le président, André Charbonneau.

L’État verse depuis plusieurs années un montant de 235 000$ à l’organisme qui, selon la directrice, aurait besoin annuellement d’une somme de 325 000$.

Ainsi, le 26 avril prochain, près de 350 personnes sont attendues. La présidente d’honneur, Isabelle Dupont, espère récolter 25 000$.

«Des gens se retrouvent dans des situations précaires bien malgré eux. Et encore aujourd’hui la maladie mentale fait toujours peur», selon les mots d’Isabelle Dupont et repris par son adjointe Sylvie Rivard qui était présente en son nom à la conférence de presse.  

Les billets, au coût de 90$, sont disponibles chez OASIS santé mentale ou auprès des parrains et des marraines de l’évènement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires