Un musée à ciel ouvert de 700 000$

Un musée à ciel ouvert de 700 000$
Un exemple d'aménagement qui sera réalisé dans le cadre du Musée à ciel ouvert.

PROJET. Les 25 ans de l’Estriade, cette piste cyclable multifonctionnelle qui joint Granby, Shefford, Waterloo et Bromont, ne passeront pas sous silence. Un véritable musée à ciel ouvert, qui accueillera 37 sculptures, verra le jour d’ici l’été 2016. Un projet de plus de 700 000$.

Après trois ans de travail, Sylvie Vandal, directrice générale par intérim et Commissaire au tourisme de Commerce Tourisme Granby_Région, a présenté son projet Musée à ciel ouvert, lors d’un point de presse tenu lundi avant-midi, à deux pas de l’Estriade à Waterloo.

«Je souhaitais un projet qui unifierait les villes. […] Le Musée à ciel ouvert permettra de se démarquer comme destination cyclotouristique et culturelle afin que la Haute-Yamaska devienne la Mecque plus ultra des réseaux cyclables du Québec en se démarquant par l’unicité», explique-t-elle.

Son projet, dont la valeur totale dépassera les 700 000$ – incluant l’aménagement paysager et le mobilier artistique -, créera un véritable musée de sculptures monumentales à ciel ouvert.

Trente œuvres, qui ont entre autres été créées lors des quatre éditions du Symposium international de sculptures monumentales entre 1997 et 2000, seront restaurées alors que sept autres pièces seront créées lors d’un symposium organisé à Granby en août prochain.

Au total, les 37 sculptures seront érigées aux quatre coins de la MRC et seront visibles via la piste cyclable l’Estriade.

Selon l’étude de faisabilité réalisée en 2012-2013 par la Firme DAA Stratégie, le Musée à ciel ouvert permettra, d’ici cinq ans, d’augmenter de 28% l’achalandage de la piste cyclable et de hausser de 2,5M $ les retombées économiques dans la région. «D’ici cinq ans, la Haute-Yamaska offrira la plus originale des expériences cyclotouristiques du Québec», ajoute Mme Vandal. Si les installations vont débuter au cours des prochains mois, le Musée devrait être pleinement en place à l’été 2016.

Rappelons que le 16 avril 1990, les maires de l’époque de Granby, Bromont, Waterloo et Shefford s’unissaient pour créer une première piste cyclable intermunicipale sur une ancienne voie ferrée abandonnée.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des