Les résidents de la rue Léger contre la piste multifonctionnelle

Les résidents de la rue Léger contre la piste multifonctionnelle
Le conseil municipal de Granby.

MUNICIPAL. Les résidents de la rue Léger ont retenu l’attention du public lors de la séance du conseil municipal de lundi soir. En effet, bien que deux soirées d’information auront lieu les 14 et 15 juin, les citoyens avaient beaucoup de questionnements et contestations par rapport à l’aménagement d’une piste multifonctionnelle pour les cyclistes et piétons.

Par Andréanne Turmel

Au micro, Manon Saint-Louis a déploré que la Ville ait mentionné que le tout allait être voté les 13 et 14 juin prochains, mais qu’il est écrit qu’on parle du projet comme s’il avait déjà été accepté par le public dans l’édition juin du Granby vous informe. «Ce qu’il y a de vraiment odieux, c’est que vous faites croire que ce n’est pas voté alors que c’est déjà décidé de ce que vous allez faire», a-t-elle lancé.

Sur quoi le conseiller Michel Mailhot, en remplacement du maire Pascal Bonin, a répliqué qu’un vote aura bel et bien lieu et que les séances d’information étaient là pour les citoyens avant tout. «Avant de dire que vous ne vous en voulez pas, essayez d’écouter les services qu’on a à vous offrir», a-t-il ajouté.

Les citoyens se sont aussi plaint de l’emplacement de la future piste multifonctionnelle. «Pourquoi ne pas faire ce projet sur des axes routiers comme la rue Saint-Charles ou Mountain? Pourquoi avez-vous choisi de faire cela dans un quartier résidentiel?», a questionné un citoyen, qui soupçonne que la Ville n’a pas fait suffisamment de repérage avant de choisir le secteur. M. Mailhot a pour sa part refusé de répondre à toute question, et a invité les personnes intéressées à se présenter à l’une ou l’autre des soirées d’information.

Rappelons qu’un projet similaire avait suscité autant d’intérêt de la part des citoyens de la ville de Granby. En effet, la Ville a récemment renoncé à la construction d’une piste multifonctionnelle sur la rue Saint-Hubert, à la suite du mécontentement des citoyens.

Même si cette fois-ci ce ne sera pas aux payeurs de taxes d’assumer les coûts du projet, cela ne semble pas être un compromis suffisant pour les résidents de la rue Léger.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires