Le rêve de Francis pourra être exaucé

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
Le rêve de Francis pourra être exaucé
Francis était tout sourire, samedi soir, lors du souper-bénéfice lui étant dédié. Il avait été fébrile toute la journée, sachant qu'on lui dirait ce soir-là s'il pourrait ou non réaliser son rêve. (Photo : (Photo: GranbyExpress-Roxanne Langlois))

MOBILISATION. Francis Proulx, ce jeune homme trisomique de Sainte-Cécile-de-Milton qui devra sous peu subir une chirurgie particulièrement risquée, pourra officiellement réaliser son rêve d’enfin nager avec les dauphins à Cuba. Ses proches, qui ont tenu à bouts de bras une immense campagne de financement, sont parvenus à rassembler un peu plus de 12 000 $ … mais leur croisade est bien loin d’être terminée.

C’est ce qui a été officiellement dévoilé, samedi soir, à l’occasion d’un souper-bénéfice tenu en l’honneur du battant âgé de 27 ans. Quelque 125 personnes se sont rassemblées à la salle des Chevaliers de Colomb de Granby pour manifester leur appui à celui qui avait déjà, à 23 ans, subi 32 interventions chirurgicales.

Environ 2978 $ ont à eux seuls été récoltés lors de l’événement phare de la collecte de fonds menée pour Francis, qui a été lancée en février. Le père du jeune homme s’est dit très heureux du résultat. «Il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps qui a été mis dans la levée de fonds, on a mis toutes nos énergies là-dessus. En même temps, on n’est pas trop surpris, parce que Francis a un bon réseau, il a son petit monde. Des fois, on arrive quelque part et il est plus connu que nous», explique Jocelyn Proulx.

Une quinzaine de pompiers du Service de sécurité incendie de Granby ont d’ailleurs fait une surprise à Francis en se joignant à la fête samedi soir, lui ont offert un cadeau et ont même dansé à ses côtés. Celui qui entretient une grande curiosité à l’égard de leur métier était on ne peut plus heureux de les revoir, ayant passé une demi-journée en compagnie de la brigade le mois dernier.

Francis devra subir une opération particulièrement délicate dont la date n’a pas encore été fixée. Cette intervention vise à corriger une deuxième sténose trachéale, c’est-à-dire un rétrécissement anormal de la trachée. Le corps médical estime à environ 10 % les chances de survie du patient; lorsqu’il est passé la première fois sous le bistouri pour un problème similaire, il est resté pendant 17 jours dans le coma.

«Ce n’est pas terminé»

Si Francis peut officiellement réaliser son rêve, il ne pourra le faire, grâce à la somme amassée, qu’en compagnie de sa mère. Il était plutôt prévu, lorsque l’objectif initial a été fixé à 20 000 $, que plusieurs autres membres de sa famille qui constituent son univers soient présents à ses côtés pour vivre ce moment magique.

«Ce n’est pas terminé et on a toujours espoir de pouvoir amener le reste de la famille. On sait qu’il y a encore plusieurs choses à venir et d’autres petites surprises qui vont venir plus tard», explique la maman de Francis, Judith Bazinet, faisant ainsi référence au fait que d’autres mobilisations sont en préparation.

En plus des sous récoltés dans le cadre du souper-bénéfice, des dons ont aussi été récoltés au IGA et au Maxi de Granby par les proches de Francis. Des articles promotionnels ont été vendus  sur place et sont encore à ce jour disponibles.

Une campagne GoFundMe a aussi été lancée sur le Web. Même si la réponse n’a pas été à la hauteur des attentes,  995 $ ont été amassés via cette plate-forme. C’est sans parler de nombreux commanditaires qui ont mis la main à la pâte et des dons personnels adressés par des personnes touchées par l’histoire de Francis.

Pour plus d’information sur les activités à venir ou sur l’histoire de Francis, visitez la page Facebook Un rêve pour Francis.

Partager cet article