Une aide supplémentaire pour les entrepreneures d’ici

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
Une aide supplémentaire pour les entrepreneures d’ici
Le député de Shefford, Pierre Breton, a procédé à l'annonce vendredi matin. La circonscription qu'il représente compte les CAE de la Haute-Yamaska et du Val-Saint-François. (Photo : (Photo: GranbyExpress-Roxanne Langlois))

ENTREPRENEURIAT. Le Centre d’aide aux entreprises (CAE) de la Haute-Yamaska et région bénéficiera, dans la prochaine année, de 17 700 $ supplémentaires pour soutenir les initiatives entrepreneuriales déployées par les femmes ou par des autochtones.

Cette somme s’ajoute aux 14 000$ déjà disponibles cette année dans l’enveloppe du programme Soutien aux petites entreprises (SAPE), visant à soutenir les entreprises désirant intégrer des technologies de communication. Des sommes maximales de 1000 $ seront donc spécifiquement à la disponibilité d’entreprises détenues par des femmes et des autochtones afin de couvrir des frais reliés à des honoraires professionnels dans ce domaine.

«On parle de création de sites Web, de gestion de page Facebook ou des choses comme ça», explique Isabelle Brochu, directrice générale du CAE de la Haute-Yamaska et région. Celui du Val-Saint-François bénéficiera lui aussi de 17 700 $ de plus. L’annonce a été faite vendredi matin par le député fédéral de Shefford, Pierre Breton.

Le nouveau coup de pouce financier devient en quelque sorte complémentaire à celui offert dans le cadre d’un autre programme disponible au CAE et intitulé Entrepreneurship au féminin. Ce dernier a pour mission de supporter le démarrage d’entreprises au féminin. Les entrepreneures qui ont profité de cette aide pourront aussi déposer une demande pour le nouveau volet du SAPE. «Je crois que ça va les aider à accroître leurs chiffres d’affaires ou améliorer leur rentabilité. Ça va peut-être même en pousser plus à démarrer leurs entreprises», ajoute Mme Brochu. Les personnes intéressées peuvent déposer une demande d’ici le 31 janvier prochain.

L’annonce de vendredi s’inscrit dans une bonification de l’aide financière d’Ottawa à l’endroit du Réseau des Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et des CAE; octroyée via Développement économique Canada (DEC), celle-ci se chiffre au total à près de 1,4 million $. Cette somme, qui vient s’ajouter aux 4,5 millions annoncés dans le budget de 2016, permettra, à l’échelle canadienne, d’accompagner  plus de 130 entreprises détenues par des femmes ou des autochtones au cours de la prochaine année.

Partager cet article