Transfert de Bromont dans La Pommeraie: Bonnardel fulmine

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
Transfert de Bromont dans La Pommeraie: Bonnardel fulmine
Le député de Granby, François Bonnardel, a été informé de la situation de la clinique d'accès mercredi ; il a depuis abordé à deux reprises le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, à ce sujet. (Photo : (Photo: GranbyExpress-Archives))

SANTÉ. La «décision unilatérale» du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, de faire passer le territoire de Bromont du réseau local de services (RLS) de la Haute-Yamaska à celui de La Pommeraie suscite la colère du député de Granby, François Bonnardel.

Selon le leader parlementaire de la Coalition avenir Québec (CAQ), le ministre s’était engagé à consulter les élus du secteur avant de rendre une décision dans ce dossier, «qui flotte depuis les sept à huit dernières années». M. Bonnardel note plutôt qu’aucune concertation n’a eu lieu avant que le territoire bromontois ne soit transféré de RLS, les élus locaux n’ayant pas été préalablement informés de la nouvelle.

Le communiqué émis lundi en fin de journée par le provincial mentionne pourtant que cette orientation «vise à répondre à un besoin manifesté par l’ensemble des élus de la région». «J’ai su que le CIUSSS (de l’Estrie-CHUS) l’a su à la dernière minute», renchérit l’élu, visiblement en colère.

Le déclenchement de la campagne électorale, dans un peu plus d’une semaine, serait la raison principale ayant motivé cette annonce précipitée, estime François Bonnardel. «Ça me dépasse. Je me demande si ce n’est pas juste un dernier cadeau qu’on a voulu donner à Pierre Paradis (NDLR: député libéral dans Brome-Missisquoi) avant de quitter», lance-t-il à la volée.

Si le caquiste s’est fait assurer qu’aucune perte d’emploi ne résulterait de cette décision au centre hospitalier de Granby et que la transition se ferait «en douceur», celui-ci déplore néanmoins la façon de faire du ministre Barrette.

«Un meilleur accès» pour les Bromontois

Selon le communiqué émis par Québec, le changement effectué permettra à la population de Bromont «de bénéficier d’un meilleur accès aux services du réseau de la santé […] et de façon plus adaptée au contexte géographique du territoire». On y évoque également que les citoyens de Bromontois se sont toujours tournés, historiquement, vers l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville.

«Une relocation conséquente des ressources humaines nécessaires, notamment en centre d’hébergement et de soins longue durée et en soutien à domicile» devrait suivre, peut-on y lire.  En entrevue avec la Voix de l’Est, le ministre Barrette aurait toutefois nié qu’un tel transfert était prévu.

Partager cet article