«Granby en parle» donne une voix à la jeunesse

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
«Granby en parle» donne une voix à la jeunesse
C'est ici, à la Place Johnson, rue Principale, que se tiendra Granby en parle le 18 août prochain, en marge du marché public hebdomadaire. (Photo : (Photo: GranbyExpress-Roxanne Langlois))

COMMUNAUTÉ. Une douzaine de jeunes désirant prendre la parole sur un sujet de leur choix auront accès à une tribune inédite demain. Ceux-ci pourront, dans le cadre d’un tout nouvel événement baptisé Granby en parle, s’adresser directement à leurs concitoyens.

Cette nouveauté se tiendra en marge de la tenue hebdomadaire du Marché public de Granby et région, qui se déploie chaque samedi de 8h à 14h à place Johnson. À la manière des TED Talks, les jeunes âgés entre 18 et 25 ans présenteront chacun une mini-conférence d’une quinzaine de minutes sur un thème leur tenant à cœur. Ceux-ci ont été sélectionnés dans le cadre d’un appel de candidatures.

«Il y a des conférences sur l’environnement, il y en a une aussi sur la politique. Des gens ont lancé leur entreprise et en parleront, d’autres vont partager un parcours de vie», énumère l’instigatrice de Granby en parle, Daphné Poulin. La Granbyenne, qui briguera les prochaines élections provinciales sous les couleurs du Parti vert du Québec (PVQ), précise toutefois que l’événement n’a aucun lien particulier avec la précampagne déjà en cours dans le comté.

Revêtant son chapeau de citoyenne, la Granbyenne a plutôt souhaité donner la parole à des  experts et passionnés qui, malgré leur jeune âge, ont beaucoup à partager au public, qu’ils soient impliqués en politique ou non.

«Parfois, si tu n’as pas de maîtrise ou que tu n’es pas en train de la faire, tu n’as pas nécessairement de voix. Pourtant, chez nous, il y a des jeunes qui ont de beaux projets et des bonnes idées. Ce sont des gens qu’on n’a pas assez la chance d’entendre», plaide-t-elle.

Quelques noms de conférenciers ont déjà été dévoilés sur Facebook, notamment ceux de Élisabeth Dionne, candidate pour le PVQ dans Brome-Missisquoi et son opposant Alexandre Legault, qui y représentera Québec solidaire.  Les deux viendront respectivement parler de changements climatiques et de l’implication de la jeunesse dans le débat politique. Gilles Beauchamp, doctorant à l’Université McGill et titulaire d’une maîtrise en philosophie, viendra quant à lui aborder le thème de la tolérance. Andréanne Veillette viendra également discuter de sexisme dans le milieu universitaire, un domaine qu’elle connaît bien pour y œuvrer elle-même.

Mme Poulin espère maintenant que les participants recevront, dans le chapiteau qui sera érigé sur place, un accueil aussi grand que leur apport à la société. «Tous les projets et idées qui vont être présentés mériteraient une tonne d’applaudissements. Ce sera l’occasion de leur donner une tape dans le dos, de leur dire de continuer et que c’est bon, ce qu’ils font», explique la jeune femme de 21 ans. Pour plus d’information, consultez l’événement Facebook intitulé Granby en parle.

Partager cet article