Une élection historique pour Bonnardel lundi?

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
Une élection historique pour Bonnardel lundi?
Le député sortant François Bonnardel a rencontré la presse locale pour la toute dernière fois de la présente campagne électorale vendredi après-midi. (Photo : (Photo: GranbyExpress-Roxanne Langlois))

ÉLECTIONS  PROVINCIALES. Si François Bonnardel, en selle dans Granby depuis 2007, en est à sa cinquième campagne électorale, celle-ci pourrait s’avérer marquante pour le caquiste. Dressant un bilan positif  de ce «long marathon» vendredi après-midi, le politicien en a profité pour inviter les électeurs de son comté «à marquer l’histoire» à ses côtés le 1er octobre.

Si les sondages le prédisent largement favori localement, le député sortant aura certainement les yeux bien rivés sur les résultats, lundi prochain. «C’est une élection qui, je le souhaite, sera historique», lance le politicien, faisant allusion à la possible élection d’un premier gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Après «le désastre de 2008», la «traversée du désert» qui a suivi et la fusion de l’Action démocratique du Québec (ADQ) à la CAQ en 2011, voilà que M. Bonnardel espère assister à un scénario fort différent. «C’est une bataille incroyable, parce que le Québec s’est bâti avec le Parti libéral et le Parti québécois», lance-t-il, défendant qu’il est temps de mettre fin à la «dualité politique».

Celui-ci dit avoir concrètement constaté la soif de changement chez les électeurs qu’il a rencontrés. «Tout le monde mesure la fatigue du gouvernement en place et les gens ont le goût d’espoir et d’essayer une nouvelle équipe», plaide-t-il,  se disant néanmoins prêt à «accepter le verdict des électeurs» le 1er octobre.

Questionné en point de presse,  M. Bonnardel a d’ailleurs défendu n’avoir jamais discuté avec son chef, François Legault, du rôle qu’il pourrait jouer dans l’éventualité où la CAQ s’emparerait du pouvoir lundi prochain. Par ailleurs, le leader caquiste a livré la campagne à laquelle M. Bonnardel s’attendait: «Je considère qu’il a fait une bonne campagne. C’est sûr qu’une campagne est faite de hauts et de bas. On en est conscients, on ne peut pas surfer avec un vent de dos pendant 40 jours, c’est impossible».

De nombreuses  propositions locales

François Bonnardel a présenté ses propositions pour sa circonscription à huit reprises pendant la campagne: il a, entre autres, parlé de santé, de pénurie de main-d’œuvre et d’environnement. «Je pense que j’ai réussi à toucher toutes les problématiques que je pouvais mesurer dans notre ville pour être capable de faire passer Granby à une autre vitesse à partir du 2 octobre prochain», explique celui qui estime, avec humilité, avoir lui aussi livré «une bonne campagne».

L’équipe de M. Bonnardel, composée de plusieurs dizaines de bénévoles, a effectué, lors de la campagne, du pointage auprès d’environ 4000 électeurs. L’association caquiste de comté a d’ailleurs gagné environ 75 membres depuis le 23 août dernier; le regroupement compte à ce jour environ 520 partisans.

Partager cet article