Budget 2019: légère hausse du compte de taxes et travaux routiers

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
Budget 2019: légère hausse du compte de taxes et travaux routiers
Le budget 2019, adopté à l'unanimité lors de la séance du conseil municipal de lundi soir, a été présenté par les médias plus tôt en après-midi. Sylvie Chouinard, trésorière, Jocelyn Dupuis, conseiller municipal responsable des finances, le directeur des finances Jean-Pierre Renaud et le maire de Granby, Pascal Bonin, ont pris part à l'annonce. (Photo : (Photo: GranbyExpress-Roxanne Langlois))

MUNICIPAL. Tel qu’annoncé l’an dernier, le compte de taxes sera légèrement à la hausse à Granby en 2019. Dans le secteur «ville», les contribuables devront au final conjuguer avec une augmentation de 1,6 %, tandis que ceux du canton verront leur facture faire un léger bond de 0,7 %. Il s’agit toutefois, pour le maire Pascal Bonin, de l’exercice le plus satisfaisant de ses dix dernières années à l’hôtel de ville.

Concrètement, le propriétaire d’une maison de 244 000 $ située dans la portion «ville» du territoire recevra un compte de 2493 $ en 2019, soit de 40 $ de plus qu’en 2018. L’arrivée d’un nouveau rôle d’évaluation triennale n’engendrera pas de conséquences monstres, la Ville ayant ajusté le taux d’imposition du 100 $ d’évaluation de 0,8377 $ à 0,8299 $.

Pour une maison similaire dans l’ancien canton, 16 $ s’ajouteront à la facture de l’an dernier; elle se situera désormais à environ 2310 $. Même scénario dans cette portion de Granby: le taux de taxation a été abaissé de 0,8475 $ à 0,8399 $ du 100 $ d’évaluation. Précisons que ces résultats sont notamment attribuables au fait que la dette  de ce secteur soit désormais chose du passé.

Budget équilibré et faible ratio d’endettement

Les représentants de la Ville ont présenté, lundi en conférence de presse, un budget équilibré pour l’année à venir. Chiffrées  à  un peu plus de 108 millions $ pour 2019, les prévisions budgétaires affichent une augmentation de 3,8 %. Le premier magistrat estime qu’il s’agit du meilleur budget de toute la décennie qu’il a passée à titre d’élu au conseil municipal. «Il n’y a pas beaucoup de points faibles […] On est rendus à une étape où n’importe quel maire de n’importe quelle ville, si je lui donnais (ce budget) à présenter, serait heureux» fait-il valoir, ajoutant que le dépôt du rôle d’évaluation ne sera pratiquement pas perceptible.

Par ailleurs, l’administration municipale est parvenue à sortir Granby de sa «spirale d’endettement», note M. Bonin, alors qu’elle devrait conclure l’année 2018 avec une dette estimée de 85,8 millions $, soit 1,5 million $ de plus qu’en 2017.

«On s’attend à terminer 2019 à 87,7 millions $, mais il faut comprendre que ce montant-là sera réduit de la vente des terrains industriels», nuance Sylvie Chouinard, trésorière. Celle-ci fait référence aux lots encore disponibles dans le parc industriel, dont la vente entraînera des profits.

En dépit de ses créances, Granby est en bonne posture financière, défendent les différents acteurs municipaux: son ratio d’endettement se situait à 1,15 en 2017, alors que la moyenne québécoise est plutôt fixée à 2,18. «On emprunterait le double de ce qu’on doit déjà et on serait dans la moyenne. On n’a pas beaucoup de dettes», se réjouit le conseiller municipal responsable des finances, Jocelyn Dupuis.

Une autre année «de cônes orange»

Le programme d’immobilisation triennale (PTI) est chiffré à 28,3 millions $ pour le prochain exercice financier. La plus grande part du gâteau (19,7 millions $) sera injectée dans des projets d’infrastructures de rues, signe que 2019 sera, à l’instar de 2018, une «année de cônes orange», prévient le premier magistrat. Les réfections des rues Saint-Hubert Nord et Denison Ouest (rues Saint-Charles à King) et le prolongement d’Arthur-Danis, dans le parc industriel, sont notamment dans les cartons.

Environ 2,4 millions $ sont aussi réservés à l’usine de traitement des eaux. Autre fait saillant, la concrétisation de la Place Jean-Lapierre est au menu: celle-ci se fera au coût estimé de 850 000 $, prévus au budget. Enfin, l’administration Bonin mettra sur pied un programme afin de soutenir les rénovations résidentielles. Sa première enveloppe, qui pourrait être bonifiée dépendamment du succès de cette subvention, contiendra 500 000 $ en 2019 (voir autre texte, page 5). Cette mesure novatrice, à laquelle environ 4000 adresses pourraient être admissibles, démontre d’ailleurs, selon Pascal Bonin, que le budget 2019 en est un «humain».

Granby VS Canton – Compte de taxes

Valeur moyenne maison: 244 000 $ / 244 000 $
Compte de taxes 2019: 2493 $ / 2310 $
Hausse moyenne: 40 $ / 16 $
Variation: 1,6 % / 0,7 %

Source: Ville de Granby

Partager cet article