Guignolée: SOS Dépannage à dix tonnes métriques de son objectif

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
Guignolée: SOS Dépannage à dix tonnes métriques de son objectif
Sylvain Larivière, le président du conseil d'administration de SOS Dépannage-Moisson Granby, photographié dans l'entrepôt où sont cumulées les denrées récoltées par l'organisme. (Photo : (Photo: Archives))

GÉNÉROSITÉ. Le décompte est toujours en cours chez SOS Dépannage-Moisson Granby. Si le temps des Fêtes est désormais chose du passé, la Guignolée, elle, se poursuit jusqu’au 15 janvier prochain. Alors que l’organisme entame officiellement le dernier droit de sa campagne, 82.3 tonnes métriques de denrées ont à ce jour été récoltées.

L’organisation souhaitait cette année atteindre les 90 tonnes métriques, question de dépasser le record de 2016, qui s’était chiffré à 89. S’il avoue que cet objectif se voulait d’emblée ambitieux, le président du conseil d’administration de SOS Dépannage, Sylvain Larivière, souligne néanmoins que le résultat actuel est très satisfaisant.

Il s’agit du troisième meilleur récolté, à pareille date, dans l’histoire de la Guignolée: «On pense, peut-être, qu’on va se rendre à 84, donc ce sera vraiment bien. […] Dans les épiceries, on voit qu’il y a encore des dépôts possibles. Il y a aussi encore des gens qui viennent faire leur tour chez SOS après le jour de l’An pour apporter des dons». Au même moment l’an dernier, 79.6 tonnes étaient comptabilisées.

Rappelons que près de 66 tonnes métriques ont été récoltées lors du porte-à-porte du 2 décembre dernier. Quelque 1200 bénévoles avaient alors sillonné les rues de Granby et des environs et trié les victuailles amassées.

Au moment d’écrire ces lignes, 123 000 $ avaient  aussi déjà été recueillis, soit 3000 $ de moins que le montant total de 2017. De ce chiffre, 10 280 $ proviennent de la Guignolée des médias, tenue le 6 décembre dernier.

Granby est générosité

Que les 90 tonnes métriques visées soient ou non atteintes cette année, un constat demeure : Granby est généreuse et ses citoyens ont encore une fois spontanément répondu à l’appel lancé par SOS Dépannage. «Je pense que les gens sont conscients de la réalité. On le voit de plus en plus dans les médias, la pauvreté existe et elle existera toujours. Les gens sont sensibles à ça», croit le président.

Signe que la sensibilisation va bon train et que l’altruisme n’a pas d’âge, 2.8 tonnes métriques d’aliments ont jusqu’ici été recueillies dans les écoles primaires et secondaires du territoire. «C’est encourageant. Les écoles ont même battu, à ce jour, ce que l’on a amassé dans les différentes épiceries», se réjouit M. Larivière.

Ce n’est pas fini

Les denrées  ou les dons en argent peuvent être déposés en tout temps en personne chez SOS Dépannage (327 rue Matton). Il est également possible d’offrir un montant directement en ligne, au www.sos-depannage.org.

Précisons que les denrées non périssables amassées dans le cadre de la Guignolée sont redistribuées tout au cours de l’année aux personnes  à qui l’organisation prête main-forte dans le cadre de ses dépannages alimentaires d’urgence. L’argent récolté sert quant à lui à l’achat de produits frais contribuant à compléter le panier.

Entre le 1er octobre 2017 et le 30 septembre 2018, 6891 personnes ont reçu ce précieux coup de pouce.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des