Sur le radar en 2019

Photo de Rédaction Granby
Par Rédaction Granby
Sur le radar en 2019
(Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

INFORMATION.  L’année 2019 s’annonce abondante en actualité à Granby. Voici un top 10 des dossiers à surveiller au cours des 12 prochains mois.

 

1. Parachèvement du futur centre aquatique

Lancé en grande pompe en septembre 2017, le projet de construction du nouveau complexe aquatique de la Ville de Granby progresse bien. Évaluée à un peu plus de 33 M$ et financée par les trois paliers de gouvernement (fédéral, provincial et municipal), la future infrastructure devrait accueillir ses premiers nageurs pour la session d’hiver, l’an prochain. Selon l’échéancier, l’entrepreneur attitré au chantier devrait en principe remettre les clés du bâtiment à l’automne.

 

2. Élections fédérales

Le 21 octobre prochain, les électeurs canadiens se rendront aux urnes pour élire 338 députés d’un océan à l’autre ainsi qu’un nouveau gouvernement. Dans Shefford, le député libéral sortant, Pierre Breton, a déjà fait part de ses intentions en annonçant son retour en vue du prochain scrutin. Reste maintenant à connaître l’identité de ses opposants chez les conservateurs, bloquistes et néo-démocrates.

 

3. Construction du prochain CHSLD à Granby

Le dossier du futur CHSLD de 176 lits à Granby risque de retenir l’attention au cours de 2019. C’est maintenant officiel. La Fondation Horace-Boivin sera responsable de la gestion du nouvel établissment pour les 15 prochaines années. Le ministre des Transports et député de Granby, François Bonnardel, a procédé à cette importante annonce, hier après-midi (24 janvier). Le nouveau bâtiment sera érigé sur le site de l’ex-église Saint-Joseph, sis à l’angle du boulevard Leclerc et de la rue Deragon. À quand la première pelletée de terre? L’immeuble doit être livré pour l’automne 2020.

 

4. Une SQDC à Granby?

Est-ce que Granby joindra le groupe des villes comptant une succursale de la Société québécoise du cannabis (SQDC) sur son territoire? En entrevue, l’automne dernier, le maire Pascal Bonin, avait affirmé avoir rencontré des dirigeants de la SQDC intéressés à ouvrir un point de vente dans sa ville. Un projet qui pourrait se concrétiser dans le premier tiers de 2019, avait déclaré l’élu au GranbyExpress.

 

5. Une nouvelle direction au FICG

Qui succédera à Pierre Fortier à la direction du Festival international de la chanson de Granby? La question est sur toutes les lèvres des mélomanes granbyens et des acteurs de l’industrie musicale québécoise depuis le renvoi de M. Fortier en septembre dernier. Le poste a finalement été accordé à Jean François Lippé. La nouvelle a été annoncée aux médias, hier après-midi.

 

6. Station de compression de Gazoduc TQM: que feront les élus?

Gazoduc Trans Québec & Maritimes (TQM) souhaite, dès 2021, procéder à la construction d’une nouvelle station de compression à Granby afin d’assurer l’approvisionnement en gaz naturel de la Montérégie et de l’Estrie. La compagnie, qui s’est butée à une ferme opposition de citoyens du secteur lors d’une consultation publique en novembre, vise un périmètre d’environ 200 mètres par 100 mètres situé à l’est du boulevard Pierre-Laporte et au nord de l’actuel poste électrique d’Hydro Québec. S’il est temporairement impossible pour Gazoduc TQM d’obtenir un permis de construction pour les installations souhaitées, Granby sera appelée à se prononcer sur le projet au cours de la prochaine année.

7. Jacques Choquette: des développements judiciaires à surveiller

Bien que son corps n’ait toujours pas été retrouvé, le dossier du Granbyen Jacques Choquette, disparu depuis un peu plus de deux ans, a connu des développements vers la fin de 2018 qui seront certainement à suivre en 2019. Trois individus ont été accusés de meurtre, en novembre: Stéphane Blanchard de Granby, Daniel Giroux de Shefford et Mathieu Valade Williams d’Eastman. Si peu d’informations ont été rendues publiques à ce jour, l’acte de dénonciation fait état d’un crime qui aurait été commis à Eastman. Rappelons que l’entrepreneur de 51 ans  a quitté son domicile de la rue Georges-Cros vers 18h à bord de son véhicule le 3 novembre 2016, précisant se rendre à un rendez-vous d’environ une heure. Celui-ci n’a jamais été revu par la suite.

 

8. Début de la cure de jouvence de la rue Saint-Hubert

Les yeux seront une fois de plus tournés vers le secteur du Zoo, l’été prochain, où différentes mesures ont été mises sur pied en 2018 afin d’atténuer la problématique de congestion monstre qui y est constatée en période de pointe. L’année 2019 comportera son lot de défis avec, notamment, la réfection de la rue Saint-Hubert. Les travaux de la phase un, évalués à environ 3,4 M$, s’étendront du boulevard David-Bouchard jusqu’à un peu après l’intersection de Mont-Royal. Ces réfections devraient débuter vers la mi-mai, soit une fois la période de dégel terminée; si tout va bien, elles devraient s’achever à la mi-octobre.

 

9. En route vers de nouveaux soins intensifs

Jugée désuète, l’unité des soins intensifs de l’Hôpital de Granby sera réaménagée au-dessus de l’actuelle urgence. Le contrat d’architecture ayant été adjudiqué avant les Fêtes, des développements seront certainement à suivre au cours des 12 prochains mois. L’appel d’offres pour la construction de cette nouvelle aile devrait, entre autres, être lancé en novembre 2019; la livraison de la nouvelle unité est quant à elle prévue pour 2020. Les coûts estimés par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie-CHUS sont  d’environ sept millions $. L’appel d’offres pour la construction de cette nouvelle aile devrait pour sa part être lancé en novembre 2019; la livraison de la nouvelle unité est quant à elle prévue pour décembre 2020. Les coûts estimés par le CIUSSS de l’Estrie-CHUS sont  d’environ 7 M$.

10. L’histoire de Granby au cœur d’une production artistique

Les Granbyens et Granbyennes pourront, dès l’été prochain, goûter à un nouveau divertissement entièrement consacré à l’histoire de leur ville et présenté dans la salle multifonctionnelle que deviendra la nef de l’Église Notre-Dame. Le spectacle, actuellement en préparation, retracera les moments marquants du passé de Granby, de la création du centre-ville à la construction de l’église en passant par les débuts du Zoo et du drame du pont Patrick-Hackett, emporté par la crue des eaux en 1869. Quelque 24 représentations de 50 minutes sont pour le moment proposées par le créateur, Jessy Brown. Environ 350 spectateurs pourront prendre place dans la salle, qui prendra des allures de «dôme de voyage dans le temps».

Avec la collaboration de Roxanne Langlois et d’Éric Patenaude.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des