Prises en charge à l’urgence: des attentes plus longues en région

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
Prises en charge à l’urgence: des attentes plus longues en région
(Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

SANTÉ. Combien de temps faut-il patienter avant d’être pris en charge par un médecin aux urgences de l’Hôpital de Granby et de Brome-Missisquoi-Perkins (BMP)? Plus longtemps que la moyenne provinciale; d’ailleurs, l’établissement où les patients attendent le plus actuellement sur le territoire du Centre intégré universitaire de Santé et de Services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie-CHUS est celui de Cowansville.

«Le délai de prise en charge médicale, c’est le moment entre l’enregistrement, tout juste après le triage, et celui où l’on rencontre un médecin», explique d’emblée Claudie Gagnon, coordonnatrice des services des urgences du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Selon un document du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) consulté par le GranbyExpress, cette transition prend actuellement 3h04 à Granby. L’attente grimpe à 3h22 à Cowansville, soit le plus long temps d’attente des huit urgences du réseau de la santé régional. «C’est une moyenne. De tous les patients comptabilisés, il y en a qui ont peut-être attendu six heures, et d’autres, zéro minute», résume Mme Gagnon.

Si beaucoup de facteurs peuvent entrer en ligne de compte, cette donnée ne constitue pas un indicateur d’efficacité des équipes en place ni de la qualité des services dispensés, précise  Claudie Gagnon.

La gravité des cas, jaugée en fonction d’une échelle canadienne en vigueur dans toutes les urgences, expliquerait plutôt ces résultats; plus nombreux sont les patients se présentant avec un mal jugé mineur, plus le délai moyen de la prise en charge tend à augmenter.
«À BMP, presqu’un patient sur deux, c’est-à-dire environ 45 % des gens, est un »P4 » ou un »P5 ». Ça veut dire qu’il vient pour une condition qui n’est pas menaçante pour sa vie», vulgarise la gestionnaire.

Si l’urgence peut s’avérer être la seule option viable lorsque l’inquiétude gagne des malades, par exemple en pleine nuit, la gestionnaire conseille, lorsque possible, de d’abord consulter un pharmacien, son médecin de famille ou de préalablement téléphoner à Info-Santé 811.

Le vieillissement de la population pourrait également, dans une certaine mesure, expliquer le tout selon Mme Gagnon. «Les cas se complexifient. La grippe n’arrive plus toute seule, elle arrive avec un diabète, avec des problèmes pulmonaires chroniques ou une insuffisance cardiaque. Dans certains cas, les patients que l’on couche sur une civière nous demandent plus de temps».

La moyenne québécoise est fixée, toujours selon le MSSS, à 2h20. Le document daté du 8 janvier dernier et rendu public dans la semaine suivante détaille d’ailleurs que près de 2,2 millions de patients ont jusqu’ici été pris en charge cette année en province. Précisons que les chiffres de 2018-2019 ne sont pas finaux, puisque l’année financière du CIUSSS de l’Estrie-CHUS prendra fin le 31 mars prochain.

Granby s’améliore, Cowansville chute

Si Granby est en constante amélioration au chapitre de la prise en charge depuis 2014-2015 et a même diminué son délai de 46 minutes en cinq ans, le portrait est moins rose du côté de Brome-Missisquoi-Perkins. L’attente y a plutôt augmenté de sept minutes par rapport à l’an dernier; d’ailleurs, les malades du secteur de Cowansville passaient en moyenne 36 minutes de moins dans la salle d’attente en 2014-2015.

Cette année-là, le scénario était par ailleurs inversé: la différence entre les deux urgences atteignait presqu’une heure, mais à l’avantage de BMP. «Ça ne change pas la qualité de la prise en charge qui est faite», assure Claudie Gagnon.

La proximité géographique de services de santé complémentaires à ceux déployés par les urgences pourrait néanmoins avoir un impact, concède Mme. Gagnon. Celle-ci assure que le CIUSSS est d’ailleurs, à l’heure actuelle, à la recherche d’une solution pour améliorer la situation dans Brome-Missisquoi: «On est en analyse, actuellement, pour voir ce qu’on pourrait faire, quelles ententes on pourrait prendre avec des cliniques».

Notons que les deux meilleurs résultats sont enregistrés à Sherbrooke. L’attente est présentement fixée à 1h45 à l’Hôpital Fleurimont. Suivent l’Hôtel Dieu (2h29), puis le CSSS de la MRC de Coaticook (2h35).

Délais de prises en charge en région à Granby VS Cowansville
2019-2018: 3h04 VS 3h22
2018-2017: 3h07 VS 03h15
2017-2016: 3h15 VS 3h16
2016-2015: 3h20 VS 3h18
2014-2015: 3h50 VS 2h46
Source: Portrait quinquennal de la situation dans les unités d’urgence, Ministère de la Santé et des Services sociaux.

Classement des délais de prises dans les urgences du CIUSSS de l’Estrie-CHUS (2018-2019)
Hôpital Fleurimont: 1h45
Hôtel-Dieu: 2h29
CSSS de la MRC de Coaticook: 2h35
Hôpital, CLSC et Centre d’hébergement d’Asbestos: 2h38
CSSS du Granit: 3h01
Centre hospitalier de Granby: 3h04
CSSS de Memphrémagog: 3h07
Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins: 3h22
Source: Portrait quinquennal de la situation dans les unités d’urgence, Ministère de la Santé et des Services sociaux.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des