Des fonds pour la «justice sociale» réclamés

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
Des fonds pour la «justice sociale» réclamés
(Photo : GranbyExpress-Roxanne Langlois)

COMMUNAUTAIRE. Plus de 200 représentants du milieu communautaire de la région de l’Estrie et de la Montérégie-Est étaient de passage, mercredi midi, au parc Daniel-Johnson de Granby; ils se sont symboliquement rassemblés au nom de la justice sociale, revendiquant un meilleur sort pour les plus vulnérables.

Différents mouvements sociaux provenant des milieux communautaires, syndicaux, étudiants et écologistes ont ainsi répondu à l’appel national lancé par la Coalition Main rouge et la campagne «Engagez-vous pour le communautaire». Les participants ont profité de la journée nationale de la justice sociale pour poser un geste symbolique; ils se sont passé d’une personne à l’autre le «flambeau de la justice sociale», une œuvre créée par l’artiste de Granby Joane Leduc. Celui-ci a été remis à l’attaché politique du ministre responsable de l’Estrie et député de Granby François Bonnardel, François Lemay, qui sera chargé de la lui remettre.

Avec l’arrivée récente au pouvoir du gouvernement Legault, les différents regroupements du territoire ont voulu s’assurer que celui-ci s’engagera en faveur de la justice sociale et de ceux et celles qui «tricotent le filet social».

«Nous rappelons à François Bonnardel, le ministre responsable de la région, que les besoins  de la majorité de la population, qualifiée ou non, à l’emploi ou non, notamment les femmes, les retraités, les jeunes et les familles sont immenses», a lancé Guillaume Manningham, coordonnateur de Solidarité populaire Estrie.
Ce dernier a d’ailleurs martelé que le tout premier budget de la Coalition avenir Québec (CAQ), actuellement en préparation, devrait être l’occasion d’injecter des fonds dans les programmes sociaux. L’exercice budgétaire ne doit en aucun cas «favoriser l’élite», a-t-il ajouté.

C’est également ce qu’a revendiqué Laure Letarte-Lavoie, de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS). La syndicaliste a fait valoir qu’il est impératif de s’appliquer à éliminer les inégalités et de s’assurer que tous, y compris les personnes plus vulnérables de notre société, aient droit à la dignité.

«Notre message envers la CAQ est clair: n’abandonnez pas ceux qui aident, ceux qui soutiennent, qui accompagnent les plus démunis, les jeunes familles, les handicapés, les personnes âgées», a-t-elle plaidé.

Une citoyenne a également pris la parole lors du rassemblement. Cette dernière a livré un vibrant témoignage, demandant au gouvernement qu’il tende la main à la partie de la population qui en arrache davantage financièrement. La pauvreté, tout comme le désespoir et l’isolement, existent bel et bien, a-t-elle tenu à rappeler en lisant un texte de son cru intitulé «La douleur de l’injustice».

«Savez-vous comment c’est humiliant d’arriver à la caisse et de devoir laisser sa bouffe sur le comptoir parce qu’il vous manque un tout petit 50 cents? Ou encore de passer 24 heures dans la même serviette sanitaire? Moi, je le sais. C’est ma réalité! La pauvreté n’est pas un choix, mais un calvaire», a-t-elle témoigné avant que la foule ne l’applaudisse en guise de soutien.

En plus de François Lemay, un autre membre de l’équipe de François Bonnardel était sur place mercredi midi. Marc-André Morency, conseiller politique et attaché de presse régional du député, était présent pour souligner que l’élu et le gouvernement caquiste soutiennent les organismes communautaires. Ce dernier a rappelé que le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a récemment signifié son intention d’amorcer les travaux relatifs à l’élaboration d’un tout nouveau Plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire.

«Le dernier plan d’action remonte à 2004 et, depuis, tout a été reporté aux calendes grecques par les libéraux. Nous avons entendu les préoccupations du milieu et amorçons déjà le travail afin d’élaborer des mesures qui leur permettront d’éliminer certains irritants et d’accomplir leur mission», fait valoir M. Morency.

Précisons que les participants s’étaient également déplacés, mercredi en avant-midi, aux bureaux de la députée de Brome-Missisquoi et ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest. Les autres élus de l’Estrie ont également été visités par la délégation.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des