Granby ajoute 700 000 $ dans deux de ses programmes

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
Granby ajoute 700 000 $ dans deux de ses programmes
Le conseil municipal de Granby a entériné ces deux décisions à l'occasion de sa séance régulière du 4 mars dernier.   (Photo : GranbyExpress-Roxanne Langlois)

MUNICIPAL. Granby délie les cordons de sa bourse afin de permettre aux citoyens et entrepreneurs de davantage profiter de deux incitatifs financiers très populaires actuellement: 700 000 $ supplémentaires ont été accordés par les élus, le 4 mars dernier.

La Ville «pèse sur les bons boutons et sur les bons leviers», lance d’emblée le maire, Pascal Bonin. Si bien, que deux de ses programmes récemment lancés sont littéralement victimes de leur succès.

Le conseil municipal a entériné, lors de sa récente séance régulière, un montant d’un demi-million $ afin de renflouer les coffres de son aide financière relative à la rénovation résidentielle. Treize demandes totalisant 112 000$ ont été à ce jour acceptées; 41 autres sont en cours de traitement. Au total, 421 000 $ des 500 000 $ initialement disponibles sont déjà possiblement distribués.

Pour le premier magistrat, il était impératif de bonifier la subvention en vigueur depuis le 7 janvier dernier, cette initiative faisant réellement la différence pour certains propriétaires. «Ce sont des secteurs de travailleurs, de personnes âgées ou de très jeunes familles qui n’ont pas des revenus à tout casser et qui réussissent à s’en sortir. Souvent, on veut changer une cuisine ou une toilette, mais on n’a pas nécessairement les moyens», image l’élu, qui juge la décision très humaine. «Pour le conseil, c’est important d’essayer de faire une différence dans la vie des gens. La rénovation, veut, veut pas, ça touche une fibre très importante», plaide-t-il.

Cette nouvelle somme de 500 000 $ sera néanmoins la dernière disponible pour l’année 2019, a souligné le maire Bonin. Les élus ont établi une limite, les demandes se multipliant à vitesse  grand V. «Vaut mieux être franc avec les gens, leur dire qu’il y a un million $ dans la cagnotte et d’aller le chercher. On n’en rajoutera pas avant 2020», confirme-t-il.

Selon lui, environ 4000 des 22 000 adresses  de Granby pourraient se qualifier à cette aide financière, qui a notamment pour but de revitaliser certains secteurs plus anciens du territoire et de favoriser l’accessibilité au logement.

Cette dernière s’adresse spécifiquement aux bâtiments d’un ou de deux logements construits depuis au moins 20 ans et dont la valeur foncière maximale, excluant le terrain, est de 120 000 $ pour une maison unifamiliale. La subvention remboursera 50 % des travaux admissibles pour un maximum de 10 000 $ par logement. Pour ce faire, la facture totale des améliorations réalisées doit toutefois être supérieure à 5000 $.

Notons qu’un crédit de taxes municipales de cinq ans est également assorti au programme: celui-ci couvrira l’entièreté de la plus-value de l’évaluation foncière qui découlera des travaux réalisés.

Revitaliser le centre-ville

Le programme d’aide financière subventionnant la location de locaux vacants du centre-ville, lancé en mai 2018, récolte également un franc succès. Comme il ne reste plus que 62 000 $ dans l’enveloppe initiale de 300 000 $, les élus ont choisi d’y ajouter 200 000 $.

Au total, 16 demandes ont été jusqu’ici reçues; sept ont été acceptées, huit sont en cours de traitement et une a été refusée. Le maire Bonin dit d’ailleurs recevoir de nombreux commentaires positifs relativement au fait que les locaux vacants trouvent graduellement preneur dans le secteur ciblé.

La subvention peut être accordée à un entrepreneur qui souhaite parapher un bail de trois ans; la première année de loyer est subventionnée à 100 %, mais est versée sur trois ans. Le montant accordé est quant à lui jaugé en fonction de la superficie du local loué; l’aide maximale est fixée à 12 $ du pied carré, pour un plafond de 30 000 $ par commerce.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des