Musique country: un hommage littéraire à Paul Brunelle

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Musique country: un hommage littéraire à Paul Brunelle
L'ouvrage de 188 pages a demandé trois ans de travail à son auteur. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

BIOGRAPHIE. Idolâtré en région, snobé par le milieu du disque montréalais et porteur de la musique country au Québec. Le Granbyen Paul Brunelle laisse son empreinte musicale sur une période de 40 ans. Captivé par ce grand artiste, l’auteur et journaliste, Roger Lafrance, lui rend hommage avec la publication d’une biographie.

Paul Brunelle marque le monde de la musique et connaît la gloire dès la sortie de ses premiers 78 tours au début des années 40. Qui est cet artiste considéré comme le premier vrai chanteur country western au Québec? Une question qui pousse l’auteur Roger Lafrance à entreprendre des recherches sur M. Brunelle.

«Il y a trois pionniers au niveau du country au Québec. Willie Lamothe, qui est de Saint-Hyacinthe, Marcel Martel, de Drummondville, et  M. Brunelle, de Granby», raconte M. Lafrance. Lui-même amateur de musique country, l’auteur de la biographie Paul Brunelle, le chevalier chantant prolonge sa quête d’informations et fait un constat.

L’auteur de la biographie, Roger Lafrance.

«J’ai fait une petite recherche sur Willie Lamothe et en lisant, je me suis rendu compte qu’il y avait deux livres sur lui et une biographie consacrée à Marcel Martel. Mais sur Paul Brunelle, il n’y avait à peu près rien. La seule chose qu’on avait, c’était une section du site Internet de la Société d’histoire de Saint-Hyacinthe en collaboration avec la Société d’histoire de la Haute-Yamaska qui résume un peu la carrière de M. Brunelle.»

Un constat assez important aux yeux du rédacteur qui l’incite à publier un ouvrage de 188 pages après trois ans de recherches et d’écriture. «Je suis parti de là en me disant que ça serait intéressant de faire quelque chose pour les amateurs de country western qui veulent en savoir plus sur Paul Brunelle.» «J’ai donc contacté la famille tout simplement. Et j’ai fait le livre avec leur accord pour avoir accès à leurs archives et pour entendre les histoires au sujet de leur père», mentionne Roger Lafrance.

Artiste discret

Considéré comme le plus grand vendeur de disques country western de son époque, Paul Brunelle savoure son art pour le plaisir de son public qui le suit partout au Québec, dans les Maritimes et dans le nord-est américain. Bien que très populaire, l’artiste n’endosse pas pour autant le star-système au point où les médias de la grande métropole le boudent. C’est ce que réalise Roger Lafrance durant ses heures de recherche.

«M. Brunelle, contrairement à Willie Lamothe ou même Marcel Martel, a peu défrayé les manchettes. C’était un homme assez discret et secret. Il n’était pas du genre à étaler sa vie dans les journaux à potins.»

Selon le journaliste, le chevalier chantant a passé sa carrière à écrire des chansons et à entonner ses classiques avec authenticité. Pas de décorum, pas de personnage sur scène. Du Paul Brunelle à l’état pur. «Il n’a pas fait du country parce que c’était à la mode. Il a fait du country parce c’était sa musique (…). Paul Brunelle parlait des valeurs qui rejoignaient les gens», estime l’auteur.

Après une carrière bien remplie étalée sur quatre décennies, le chanteur country s’éteint le 24 novembre 1994, à l’âge de 71 ans.

«En 2019, on entend encore de ses chansons qui ont été écrites il y a 70 ans. C’est quand même pas rien», conclut Roger Lafrance.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des