AQTI: à la découverte de l’innovation

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
AQTI: à la découverte de l’innovation
Le maire de Granby, Pascal Bonin, est photographié en compagnie du président fondateur de l'AQTI, Jonathan Archambault, et de la trésorière, Manon Angers. (Photo : GranbyExpress-Roxanne Langlois)

TECHNOLOGIE. Désirant apporter du nouveau et faire rayonner leur ville, un Granbyen d’adoption, Edgar Villamarin, et un Granbyen d’origine, Jonathan Archambault, ont lancé l’automne dernier l’Association québécoise des technologies et de l’innovation (AQTI). Deux conférences lanceront sous peu les activités de ce nouvel organisme.

Lorsque les deux amis se questionnent à savoir ce qu’ils pourraient proposer d’inédit sur le territoire, le sujet des technologies s’impose rapidement dans leurs conversations. «La technologie est partout, elle module notre façon de penser, de vivre et d’interagir avec notre environnement. De plus en plus, en faisant des recherches, on voit qu’il y a plein de belles choses qui se font», note le président fondateur de l’AQTI.

M. Archambault cite à cet effet l’Université de Montréal, qui utilise la réalité virtuelle pour former ses étudiants en soins infirmiers. L’histoire de Catherine Laurence Trudel, cette Montréalaise de 17 ans dont la boîte crânienne a été reconstruite grâce à une prothèse conçue sur mesure par ordinateur, en est aussi un bon exemple, selon lui.

«La technologie, ce n’est pas juste des gadgets. On parle d’intelligence artificielle, de professionnels qui inventent des choses. Ce n’est pas juste des téléphones intelligents», plaide Jonathan Archambault.

C’est précisément pour faire connaître les différentes facettes de l’innovation et pour susciter une réflexion critique sur ce thème que le duo s’est lancé dans l’aventure. Pour ce faire, diverses activités seront organisées sur le territoire par la nouvelle instance. Les deux premières ont d’ailleurs été présentées mercredi après-midi à l’occasion d’un événement médiatique; il s’agit de deux conférences.

La toute première, portant sur les villes intelligentes, sera présentée le mardi 2 avril à 19h30 dans le foyer du Palace par le maire de Granby, Pascal Bonin. Ce dernier viendra exposer ce qui se fait chez nous en la matière. «Honnêtement, on n’est pas en queue de peloton. Les gens vont être pas mal surpris du niveau que Granby a réussi à atteindre», plaide l’élu.

M. Bonin viendra également partager les connaissances qu’il a pu acquérir sur ce sujet dans le cadre de ses différentes missions à l’international. «Grâce au conseil municipal, dans les dernières années, j’ai eu le privilège d’aller voir un paquet de spécialistes à travers la planète. Encore récemment, on était en Norvège, en Espagne et en France», rappelle le premier magistrat, qui encourage les Granbyens, particulièrement les jeunes, à participer aux initiatives lancées par l’AQTI.

Une deuxième conférence, cette fois offerte par la Gatinoise Stéphanie England, aura lieu le mardi 18 juin 2019 à 19h30. Celle-ci a créé, au terme de plusieurs années de travail, un dispositif compatible avec la technologie Bluetooth baptisé «E9 Audio». Mme England viendra présenter son parcours et de son innovation.

«Je vais jaser des brevets en matière de protection intellectuelle, que ce soit au Canada ou aux États-Unis. Je vais aussi parler de comment je suis devenue membre Bluetooth», a-t-elle expliqué mercredi par visioconférence. Cette adhésion signifie que la Québécoise fait partie d’un groupe sélectif de 35 000 entreprises dans le monde autorisées à développer cette technologie.

Les billets pour ces deux conférences sont déjà en vente à la billetterie du théâtre Palace de Granby au coût de 10 $ pour les non-membres de l’AQTI et de 5 $ pour les membres. Un site Web dédié à l’association devrait prochainement voir le jour.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des