«Food Prep pour repas improvisés»: des recettes rapides et savoureuses, façon Jessika Langlois

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
«Food Prep pour repas improvisés»: des recettes rapides et savoureuses, façon Jessika Langlois
La rédaction de «Food Prep pour repas improvisés» a nécessité un peu plus de 18 mois de travail. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

LITTÉRATURE CULINAIRE.  Cuisiner un repas santé à la dernière minute avec la complicité de son garde-manger et de son frigo. Un défi à la portée de tous qu’explique la nutritionniste Jessika Langlois dans son tout premier livre: Food Prep pour repas improvisés.

Mère de deux enfants et prise elle aussi dans le tourbillon des horaires atypiques de la vie d’aujourd’hui, Jessika Langlois connaît bien les fins de journée à la maison. Que mange-t-on pour souper? Un arrêt au resto? Un repas congelé à l’épicerie du coin?

Dans Food Prep pour repas improvisés, la Granbyenne propose un ouvrage largement illustré présentant une cinquantaine de recettes rapides et santé à concocter.

«À la base, je ne suis pas très organisée. J’en connais des gens qui se disent: moi, lundi, je vais manger ça, mardi, ça va être ça, mercredi… (…). Ils sont capables de planifier toute leur semaine et tant mieux. Moi, j’ai beaucoup de difficulté à faire ça et je me suis trouvé d’autres façons en ayant des trucs dans le frigo, dans le garde-manger et au congélateur. Ça fait que la journée où je n’ai rien de prévu, je suis capable quand même de m’en sortir», raconte la nutritionniste.

Alors que le Meal prep (préparer des repas pour la semaine) ravi des adeptes, Jessika Langlois va à contre-courant avec le Food Prep  qui promeut la préparation d’aliments et de les congeler en vue d’une éventuelle recette.

«Mon truc du steak haché, c’est celui qui me dépanne le plus souvent. C’est pas toujours glamour de cuisiner du steak haché précuit. J’étais un petit peu gênée de le partager (le truc), mais quand j’ai commencé à en parler à mes collègues, mes amis et ma fille, je me suis rendu compte que les gens aimaient ça.»

L’idée de mijoter une recette avec du steak haché mènera finalement à la rédaction d’un bouquin de 200 pages.

Beau, bon et goûteux

À travers le livre paru aux éditions Modus Vivendi, Jessika Langlois refile une pléiade de conseils allant de la liste d’aliments

en passant par des raccourcis en cuisine pour gagner du temps.

«C’est loin d’être un livre qui explique des concepts compliqués en nutrition. C’est des trucs qui m’ont bien servi dans la vie. Je voulais simplement que le livre soit beau, appétissant, simple et savoureux», explique la membre de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec.

Pressée par le temps comme plusieurs d’entre nous, la nutritionniste avoue être en mesure aujourd’hui de planifier ses repas sans trop se casser la tête. «On se prépare des ingrédients à l’avance et il y a moyen de se faire quelque chose de rapide et de santé au lieu de se faire cuire des croquettes de poulet au four», confie l’auteure.

Dans le cadre de son travail, Mme Langlois s’amuse avec les aliments au quotidien. L’art de développer une recette n’a rien de sorcier pour elle. L’aventure de rédiger un livre dans un délai d’un peu plus de 18 mois l’a toutefois fait sortir de sa zone de confort.

«C’est un projet que j’avais en tête depuis longtemps (…). La vie va vite et je me retrouve en congé de maladie. J’ai pris le temps de le faire et ça m’a donné un livre.»

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des