Ouverture d’un marché d’alimentation Pasquier: le projet de Granby doit être reporté

Par Stéphanie MacFarlane
Ouverture d’un marché d’alimentation Pasquier: le projet de Granby doit être reporté
Le Groupe alimentaire PMA, de Saint-Jean-sur-Richelieu, projetait de construire un marché d'alimentation Pasquier sur cet imposant terrain de la rue Principale acquis en partenariat avec le Groupe Rubino. Le projet est reporté et aucune échéance n'est avancée, notamment pour ne pas créer de fausses attentes. (Photo : GranbyExpress-archives)

AFFAIRES. Le marché d’alimentation Pasquier s’installera à Delson et y créera près de 250 emplois. Cette nouvelle expansion, rendue possible grâce à l’achat d’un centre commercial avec un partenaire d’affaires, reporte toutefois l’ouverture de son épicerie de Granby annoncée en 2018.

L’ouverture d’une épicerie à Delson est décrite comme une opportunité par la famille Paquette.

«Avec la fermeture du Provigo, on a été approchés. Ça a été un coup de dés. Notre plan de Granby est fait. On était avancés. On avait commencé la démolition sur le terrain. C’est une décision qui a été changée à la dernière minute parce qu’on croit que la rentabilité va être plus rapide à Dels

Annie Paquette, directrice générale adjointe du marché d’alimentation Pasquier. Photo: Canada Français-archives

on qu’à Granby. Cela va nous permettre d’ouvrir un troisième magasin plus vite», poursuit Mme Paquette.

Le projet de Granby, pour lequel la famille Paquette, en compagnie des propriétaires de la bannière Rubino, a acheté une rue complète, est reporté. Cette future épicerie sera située à l’extrémité ouest de la ville de Granby. Aucune échéance n’est avancée, notamment pour ne pas créer de fausses attentes.

«Il va falloir que Delson ait une bonne année d’exploitation avant de lancer un nouveau projet parce que ça va nous prendre des garanties du côté financier», signale Annie Paquette.

Elle ajoute que Robert Paquette, l’un des actionnaires de Groupe alimentaire PMA, en a discuté avec le maire de Granby, Pascal Bonin.

«On a travaillé ce projet jusqu’à la dernière minute parce qu’on n’était même pas certain que Delson allait fonctionner. Delson a été notarié à la fin du mois de février. Ça fait un mois qu’on a les clés du bâtiment. C’est très rapide», fait remarquer Annie Paquette. Cette dernière souligne que l’entreprise familiale souhaite toujours évoluer vers le meilleur. «Pasquier est déjà bien à Saint-Jean. Je pense qu’on arrive avec une ouverture qui est déjà bien à Delson et à Granby, on sera ailleurs dans ce qu’on propose aux consommateurs parce qu’on n’a pas de contraintes. Ce sera un bâtiment neuf. C’est sûr que c’est toujours plus intéressant à travailler», dit-elle.

Pas d’inquiétudes à la Ville

La décision de la famille Paquette de repousser la construction d’un nouveau marché d’alimentation à Granby n’alarme pas pour autant l’administration municipale. Un choix organisationnel qui s’explique et qui ne met pas en péril le projet de la rue Principale, soutient le directeur général de la Ville, Michel Pinault.

«Ils (Famille Paquette) devaient réaliser leur projet en 2019. Pour des raisons, semble-t-il, de stratégies de marché, ils ont décidé se tourner vers Delson pour leur deuxième succursale. Granby est juste reportée. De ce qu’on sait, ce n’est que partie remise», laisse entendre le DG.

«De toute manière, c’est un secteur (Principale-Dutilly-Saint-Jude Nord) qui est beaucoup prisé. Et si jamais Pasquier décidait de ne pas bâtir, il y aura peut-être d’autres joueurs qui pourront utiliser l’endroit. Mais on reste confiant par rapport à Pasquier. Ce qu’ils nous ont déjà dit, c’est qu’ils avaient toujours regardé de très près Granby et que c’était un beau marché», confie M. Pinault. Avec la collaboration d’Éric Patenaude.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des