Une saison remplie de nouveautés

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Une saison remplie de nouveautés
Sur la photo: le président d'honneur de la saison 2019 de Baseball Mineur Granby, Sylvain Laliberté, en compagnie de la joueuse Abby Arnold. (Photo : Granby Express-Vincent Lambert)

BASEBALL. Baseball Mineur Granby (BMG) n’a pas chômé durant la saison morte. Sa prochaine année sera remplie de nouveautés, à commencer par des tournois payés pour les équipes atome B à bantam A, des horaires réguliers pour le baseball adapté et une première équipe moustique féminine.

Bien que le beau temps tarde à se faire régulier, les inscriptions à BMG vont bon train. Elles devancent celles de2018 – 171 présentement versus 180 pour la saison passée – et permettent ainsi à l’organisme de  voir son nombre d’équipes compétitives passer de 10 à 14, ce qui amènera un achalandage plus important sur les terrains.

Le président de BMG, François Lemay, s’attend à ce que 180 ou 185 jeunes foulent cet été les losanges situés un peu partout dans la ville de Granby. «Même si le nombre de joueurs sera semblable, on aura plus d’équipes, commente-t-il. C’est une belle réussite.»

La popularité du baseball est en hausse à Granby, comme partout ailleurs au Québec. «Granby est une ville de balle, fait remarquer M. Lemay. On a déjà eu du semi-professionnel et ça fait plus de 100 ans qu’il y a du baseball ici. L’âge des parents, je crois, a relancé le baseball. Par exemple, j’ai été élevé en voyant jouer Andre Dawson, Tim Raines et Vladimir Guerrero. L’été, je ne me pose pas la question: est-ce que je joue? Je me demande: où je joue?»

«Les Blue Jays ont aussi aidé [à relancer le sport], poursuit le principal intéressé. Je pense également que Baseball Québec a su bien se moderniser et à bien faire son travail comme organisation. C’est positif pour nous.»

Depuis plusieurs années, BMG peut habiller ses joueurs du Phénix avec des uniformes de qualité grâce aux propriétaires de Cuisines Beauregard, Jocelyne Giguère et Sylvain Brunelle.

«On est extrêmement chanceux de les avoir comme mécènes, note M. Lemay. Chaque trois ans, ils nous achètent des uniformes; c’est une dépense de plusieurs milliers de dollars. C’est précieux pour nous parce que ça nous permet de rendre le sport le plus accessible possible. Sans eux, des jeunes ne seraient pas en mesure de jouer à Granby.»

Un président d’honneur bien connu

La saison 2019 de BMG sera présidée par un homme bien connu dans la région. Sylvain Laliberté a donné plusieurs années de bénévolat dans le baseball de Granby dans divers postes comme vice-président, directeur et entraîneur.  Il a aussi été le président fondateur de la région Richelieu-Yamaska, ce qui permet maintenant aux équipes de BMG d’aller aux championnats provinciaux.

Même si M. Laliberté est à la retraire du baseball, il s’est tout de même impliqué durant les camps d’évaluation. «Il a toujours le cœur sur la main», reconnaît François Lemay.

«J’ai accepté la présidence d’honneur parce qu’on me l’a offert, mais aussi parce que je me suis dit que ça complèterait bien mes 25 ans d’implication dans le baseball, souligne Sylvain Laliberté. Même si je pellette moins de temps dans le baseball qu’avant, je me trouvais que ça valait la peine. Si je peux aider avec mon expérience, c’est sûr que ça va me faire plaisir. Je vais essayer d’être présent dans la mesure du possible.»

Rappelons que la fille de M. Laliberté, Émilie, avait aussi été présidente d’honneur la saison dernière, elle qui a joué notamment pour les Griffons de Missouri Western State University.

Un baptême pour plusieurs filles

Pour la première fois de l’histoire de BMG, une équipe moustique alignera seulement des filles. Le camp portes ouvertes qui leur était dédié a connu un vif succès.

«Beaucoup de jeunes filles sont venues essayer et elles se sont inscrites, se réjouit le président de BMG. Elles vont être bonnes; j’ai tellement hâte de les voir aller!»

Cette saison, la joueuse d’expérience de 10 ans, Abby Arnold, aura donc l’opportunité de «battre les gars avec des filles».

«J’ai hâte de commencer, affirme la joueuse. Ce que j’aime du baseball, c’est qu’on peut jouer avec nos amis qu’on ne voit pas tout le temps. Les filles commencent à être de plus en plus avec nous au baseball. Quand j’ai commencé, on n’était pas beaucoup. Maintenant, on voit que ça s’améliore. On va pouvoir se souder et apprendre à se connaître.»

Une équipe féminine atome évoluera par ailleurs dans la catégorie «Grand Chelem», ce qui veut dire que deux équipes compétitives féminines évoluera cette année à Granby.

Une plus grande visibilité

Le baseball adapté à Granby, qui est parrainé par les Blue Jays de Toronto via un programme canadien de baseball adapté, sera offert pour une deuxième année pour une clientèle de 8 à 20 ans environ. Il s’adressera encore une fois aux joueurs «qui ne peuvent pas s’intégrer dans une équipe régulière en raison de limitations motrices ou cognitives», explique Geneviève Rheault, coordonnatrice du programme.

La saison dernière, quelques événements de baseball adaptés ont pris place sur les terrains de Granby. Cette année, par contre, tous les vendredis seront réservés pour ces jeunes qui ont différentes limitations.

«On veut leur donner de la visibilité, ajoute Mme Rheault. On va les faire jouer à travers d’autres équipes dans nos tournois. C’est une opportunité. L’objectif est que les jeunes s’amusent et reviennent à la base du baseball: lancer, courir, attraper et frapper. J’y crois énormément! Il faut briser les murs. On peut rêver grand même si on a des limitations motrices.»

Le baseball adapté, qui est offert gratuitement, est encore en période d’inscription, mais BMG s’attend à ce qu’entre 10 et 20 jeunes s’inscrivent.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des