La rivière Yamaska au cœur de la Journée du patrimoine

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
La rivière Yamaska au cœur de la Journée du patrimoine
Depuis trois ans, le comité Ma Ville, mon patrimoine organise une activité dans le cadre de la Journée du patrimoine. (Photo : Granby Express-Vincent Lambert)

PATRIMOINE. Le rôle de la rivière Yamaska sera au cœur de l’activité organisée par le comité Ma Ville, mon patrimoine dans le cadre de la Journée du patrimoine, qui se déroulera le 25 mai prochain. Offert gratuitement, l’événement permettra aussi aux artistes amateurs et professionnels d’illustrer le paysage granbyen sous l’effet de leur crayon.

Pour une troisième année consécutive, le comité Ma Ville, mon patrimoine mettra en valeur le patrimoine de la ville de Granby, mais cette fois-ci, par l’entremise de la rivière Yamaska.

«On va expliquer l’importance capitale du barrage dans l’histoire de Granby, fait remarquer Richard Racine, membre du comité de Ma Ville, mon patrimoine. Chaque visite présentera le début de la colonisation, le rôle de la rivière comme source d’énergie pour développer les premières industries et on ira à la passerelle Miner, qui est un symbole du 20e siècle.»

Les participants auront droit à deux présentations ; l’une à 13h30 et l’autre à 14h30. Le rassemblement se fera dans le stationnement du parc de la Tannerie, près du pont Patrick-Hackett.

L’année dernière, l’activité patrimoniale avait accueilli quelque 200 personnes. Le comité de Ma Ville, mon patrimoine espère d’ailleurs avoir un nombre de participants semblable pour la troisième édition.

Les dessinateurs sont aussi invités à prendre part à l’événement des esquisses urbaines, qui se déroulera de 10h à 15h entre le barrage du parc de la Tannerie et la passerelle Miner. Notons que leurs œuvres seront affichées au Centre culturel France-Arbour, du 26 mai au 1er juin.

«Le comité Ma Ville, mon patrimoine est né, je dirais, d’un besoin, commente M. Racine. La mise en valeur du patrimoine ne faisait pas notre affaire. On a décidé d’agir et de mettre sur pied cette activité il y a trois ans. On est bien contents.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des