Créneau d’excellence: la Vallée de la plasturgie lorgne la région de Granby

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Créneau d’excellence: la Vallée de la plasturgie lorgne la région de Granby
Simon Chrétien, directeur général de la Vallée de la plasturgie (au centre de la photo) effectue présentement une tournée des régions du Québec pour promouvoir ce créneau d'excellence auprès des joueurs de l'industrie du plastique. On le voit ici aux côtés de Patrick Saint-Laurent et Éric Tessier respectivement directeur général et commissaire industriel chez Granby Industriel. (Photo : Gracieuseté-Vallée de la plasturgie)

ÉCONOMIE.  Concentrée dans la région Chaudière-Appalaches depuis une dizaine d’années, la Vallée de la plasturgie, qui promeut les activités de l’industrie des matériaux composites et des plastiques au Québec, veut prendre du galon en 2019. En quête de partenariats, l’organisation a fait récemment un arrêt chez Granby Industriel pour sonder l’intérêt à joindre ce créneau d’excellence.

Mis sur pied en 2008 à l’initiative du ministère du Développement économique et de l’Innovation, le créneau d’excellence dédié aux matériaux composites et aux plastiques (la Vallée de la plasturgie) regroupe actuellement une trentaine d’entreprises membres. Un nombre d’adhérents que  l’organisation espère voir croître dans la prochaine année.

«Notre objectif, c’est de desservir le Québec en entier. Et Granby est l’une des villes qui regroupent le plus d’entreprises en plasturgie. Cette forte concentration de compagnies dans le plastique fait en sorte qu’on veut travailler avec eux», explique Simon Chrétien, directeur général de la Vallée de la plasturgie.

Le représentant de la Vallée s’est d’ailleurs entretenu avec Patrick Saint-Laurent et Éric Tessier respectivement directeur général et commissaire chez Granby Industriel pour leur présenter ce créneau d’excellence en plasturgie.

«On a eu une super belle rencontre avec les gens de Granby Industriel. Ils voient d’un bon œil l’idée d’établir les premiers liens avec nous», indique M. Chrétien. Ce premier rendez-vous pourrait mener à des discussions plus en profondeur, assure le patron de la Vallée. «La première rencontre a servi à jeter les bases et il n’est pas exclu qu’on aille rencontrer directement des entreprises. Il y a de l’intérêt à nous réinviter.»

Chez Granby Industriel, la notion d’intégrer la Vallée de la plasturgie pour mettre en commun les efforts des joueurs de l’industrie fait du sens, estime Patrick Saint-Laurent.

«On a 18 entreprises dans le parc industriel (Granby) reliées au plastique. Notre intention à nous, c’est d’en faire une promotion (de la Vallée) dans notre infolettre et lors de nos rencontres avec les industriels. On va les inviter à faire partie de regroupement parce que c’est la force d’un réseau à travers le Québec en plus des activités et des projets spécifiques au plastique.»

Au Canada, le Québec arrive au deuxième rang au chapitre des activités en plasturgie derrière l’Ontario. «Le Québec est en bonne posture et compte sur de belles expertises. La Vallée a fait ses classes et veut maintenant s’implanter ailleurs en province. Ce qu’on souhaite, c’est de se donner des stratégies communes  et éviter de travailler en silo. Il faut donner l’exemple et unir nos forces»,

 

L’industrie de la plasturgie en chiffres

6 milliards $

-Le chiffre d’affaires de l’industrie de la plasturgie au Québec.

20 000

-Le nombre de travailleurs à l’emploi du secteur du plastique.

6

-Le Canada est le 6e pays producteur mondial de plastiques. L’Ontario (50 %) et le Québec (25 %) sont les deux principales provinces productrices.

Source: La Vallée de la plasturgie

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des