Microbrasserie Le Grimoire: une «petite frette» en canette pour ses 15 ans

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Microbrasserie Le Grimoire: une «petite frette» en canette pour ses 15 ans
Les bières en canette font désormais partie de la gamme de produits du Grimoire. Éric Guillemette et les frères Sébastien et Steve Dancause ont souligné ce moment historique de l'entreprise en savourant l'une de leurs bières devant la cuve utilisée lors première brassée de la microbrasserie il y a15 ans (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

BIÈRE. Il s’en est bu de la bière depuis la première brassée dans le sous-sol du Grimoire au centre-ville de Granby. 15 ans plus tard, la microbrasserie suit l’orientation de l’industrie brassicole et lance à son tour quatre bières en canettes.

Les bières «La vie de château», la «Désérable», la «Lime mortelle» et la «Milk Shake IPA» sont les tout premiers produits sélectionnés par le Grimoire pour percer le marché de la bière en canettes. Un segment du marché de la bière à ne pas négliger, selon Steve Dancause, du Grimoire

«Il faut que tu suives le marché. En Amérique du Nord, c’est la canette et on veut se diversifier. Et en même temps, on veut combler une demande. Beaucoup de nos clients voulaient goûter à nos produits en camping ou lors des festivals, mais ne pouvaient le faire à cause de la bouteille en vitre», explique M. Dancause.

Si les Européens raffolent toujours de la bière en bouteilles, la tendance est toute autre de ce côté-ci de l’Atlantique alors que les parts de marché de la canette sont passées de 39 % à 64 % en trois ans.

Pour le lancement des canettes, la microbrasserie a profité du 15e anniversaire pour revoir sa mise en marché et l’image de ses produits. Quant à la production de bière en canettes, elle sera en rodage cet été.

«Ce qu’on fait présentement, c’est un test de marché. Si ça fonctionne bien et que les contrats suivent, on va adapter notre machinerie  à notre usine», indique Steve Dancause.

«Quand tu es en affaires, tu te dois d’être prudent. Quand tu fais un changement d’orientation d’entreprise, il faut faire des choix intelligents et il faut tester. Quand tout ça est prouvé, tu peux faire ensuite des investissements», ajoute Éric Guillemette, nouvel actionnaire du Grimoire.

Des projets à brasser

06Avec une usine qui produit actuellement à 15 % de sa capacité, tous les rêves sont permis pour le Grimoire. Mais Steve et Sébastien Dancause et leur nouveau partenaire, Éric Guillemette, n’entendent pas précipiter le processus de production de bière.

«Je pense qu’on a les outils pour que le Grimoire devienne l’une des belles microbrasseries du Québec», confie Steve Dancause.

Disponibles dans plus de 1200 points de vente à travers la province, les bières en canette du Grimoire ne sont que le début du nouveau départ de la microbrasserie.

«Il faut y aller une canette à la fois. L’idée, c’est de toujours avancer», fait remarquer M. Guillemette.

Les brasseurs se sont d’ailleurs adjoint les services du département de recherche de la Banque de développement du Canada (BDC) pour mieux connaître les subtilités du marché de la bière. Entre les lignes, on peut décoder qu’ils visent l’exportation.

«Oui, on a un projet d’exportation, mais on ne peut dire où. Qu’est-ce qu’on vise? C’est l’étude de la BDC qui va déterminer tout ça. Ce que je sais, c’est qu’on souhaite le faire intelligemment», avoue M. Guillemette.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des