Un dernier coup de pouce pour les commerçants

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Un dernier coup de pouce pour les commerçants
Les nouveaux commerçants désirant s'installer sur la rue Principale pourront bénéficier une dernière fois d'un support financier de la Ville de Granby. (Photo : Granby Express-Vincent Lambert)

AFFAIRES. Les commerçants souhaitant s’installer sur la rue Principale à Granby auront une dernière occasion de le faire avec le support financier de la Ville. Le conseil municipal a récemment décidé d’ajouter une somme additionnelle de 500 000 $ au «Programme-Volet 1» dans le cadre du projet de revitalisation du centre-ville.

«Il n’y aura pas d’autre argent supplémentaire, a fait remarquer le maire de Granby, Pascal Bonin, lors de la dernière séance du conseil. Avec ça, on peut garantir que le centre-ville va être plein [à l’ouverture des trois phases]; ce qui n’est pas arrivé depuis des lunes. On est en train de redonner une âme au centre-ville.»

Selon M. Bonin, une telle aide de la Ville fait une différence dans le choix de venir s’installer ou non sur la rue Principale. Du 500 000 $, il reste environ 300 000 $ de disponible pour les nouveaux entrepreneurs puisque plusieurs demandes ont déjà été faites à l’administration granbyenne.

«Ceux qui ont l’intention de s’établir sur la rue Principale, c’est là où ce n’est jamais, a commenté Pascal Bonin. Au moment où le commerce de détail chute un peu partout, chez nous, ça construit des commerces partout. C’est vraiment exceptionnel ce qui se passe. [La subvention], c’est la différence entre le go et le no go

Plusieurs jeunes entrepreneurs décident de se lancer en affaires au centre-ville de Granby, ce qui satisfait grandement le maire. Selon le principal intéressé, les sommes allouées y sont pour quelque chose.

«C’est sûr que ce ne sont pas des programmes qui sont parfaits, mais le but qu’on avait était de remplir des espaces vides parce que quand on est arrivés au conseil municipal à la fin 2013, la rue Principale était déserte. Là, vraiment, on est en train de l’animer, de la remplir;  les commerces se vendent. C’est ce qui était difficile à faire pour un conseil, mais avec ce programme-là, on y touche.»

Si les nouveaux commerçants sont heureux de pouvoir bénéficier de l’aide financière de la Ville de Granby, les anciens, quant à eux, auraient aussi aimé avoir un tel coup de pouce. «Je leur réponds que l’achalandage supplémentaire qui aura dans le centre-ville va leur profiter également», a noté M. Bonin.

Le conseil municipal a décidé d’agir pour ramener un centre-ville coloré et Pascal Bonin est satisfait de ce qui a été mis sur pied. «On essaie de faire quelque chose. Le pire est de ne rien faire. Le statu quo ne marche pas. J’ai énormément confiance que ça va marcher et j’ai confiance d’y aller.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des