Des Bisons «très bien armés» pour la prochaine saison

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Des Bisons «très bien armés» pour la prochaine saison
Plusieurs partisans souhaitaient que l'équipe reprenne le nom des Bisons de Granby, qui ont déjà évolué dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). (Photo : Gracieuseté)

HOCKEY. Si la saison dans la Ligue de hockey senior AAA du Québec (LHSAAAQ) devait commencer demain, les Bisons de Granby «seraient très bien armés pour faire face à la musique», estime le gouverneur de l’équipe, David Godbout.

Le récent repêchage de la LHSAAAQ, qui s’est déroulé jeudi soir dernier, a permis aux Bisons de Granby, anciennement les Maroons de Waterloo, de combler tous leurs besoins.

«Ça a été un repêchage assez complet dans l’ensemble, fait remarquer le gouverneur, David Godbout. On a beaucoup d’offensive et de défensive. On est allé chercher des éléments de robustesse intéressants. C’est un beau mélange. On a plusieurs joueurs qui ont joué dans le circuit universitaire et dans le junior AAA. Je dirais qu’on a plus été vers l’expérience.»

Au total, une quinzaine de joueurs sont devenus la propriété des Bisons, dont Francis Brunelle et Nicolas Nadeau, qui ont tous deux déjà évolué avec les Inouk de Granby dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ).

«On repêche toujours pour la [prochaine] saison, commente M. Godbout. Dans deux ans, pour nous, c’est loin. On n’est pas une ligue de développement. On y va toujours dans l’espoir d’amener des joueurs sur la glace la saison qui suit.»

Bien que le repêchage a permis aux Bisons de faire le plein en munition, est-ce que le magasinage est terminé pour autant? «On peut toujours s’améliorer, confie David Godbout. C’est sûr que là on a une belle liste sous la main avec laquelle on peut travailler. Il y a toujours des négociations avec d’autres équipes. Je dirais que si on commençait la saison demain matin, on serait très bien armés pour faire face à la musique.»

Une identité propre

En choisissant de troquer récemment le nom des Maroons pour celui des Bisons, les propriétaires de l’équipe ont voulu donner une identité propre à Granby.

«On a sondé le terrain auprès des partisans en leur demandant comment ils aimeraient qu’on s’appelle, note M. Godbout. Les Bisons sont ressortis souvent. Je pense que les gens se reconnaissent beaucoup à travers l’équipe des Bisons d’autrefois. On voulait créer un sentiment d’appartenance pour que les gens soient fiers de venir à l’aréna.»

«On veut que quand les gens viennent à l’aréna, ils se reconnaissent dans notre produit, dans nos valeurs et dans notre culture d’équipe, insiste l’homme de hockey. C’est certain qu’on va être à l’écoute de nos partisans. On va leur présenter un produit digne de ce qu’ils méritent.»

Dès la saison prochaine, les Bisons souhaitent être une équipe «extrêmement» impliquée dans sa communauté. «On a mis sur pied des projets pilotes avec plusieurs organismes pour faire des matchs spéciaux pour les enfants malades, la maison des jeunes ou bien pour les aînés, explique M. Godbout.  On veut vraiment redonner à la communauté. C’est important pour les joueurs, mais aussi pour les partisans de sentir qu’on est une équipe proche des gens.»

Une saine compétition

Les Bisons, qui porteront un uniforme vert et noir, joueront dans le même aréna que les Inouk la saison prochaine.  Malgré tout, aux yeux de la Ville, il ne devrait pas y avoir de problème. Au contraire, elle prévoit une saine compétition.

«Ça va forcer les deux organisations à mettre un produit de qualité sur la glace, commente le conseiller municipal Stéphane Giard, aussi responsable du volet sportif à la Ville de Granby. Je pense que le tiers des gens va aimer le hockey junior, l’autre tiers va aimer le hockey senior et pour le dernier tiers, il y a des partisans de hockey qui vont aller voir autant un que l’autre.»

Pour le gouverneur David Godbout, la vision de son équipe est en effet d’entretenir une belle collaboration avec les Inouk.  «On a établi d’emblée qu’on visait une collaboration à 100 % avec les Inouk. On veut tout partager avec eux. C’est important qu’on ait une bonne relation.»

Plusieurs personnes seront prochainement en vacances, mais ce ne sera pas nécessairement le cas pour les membres du  personnel des Bisons puisque comme l’indique M. Giard, «ils ont beaucoup de pain sur la planche» en vue de la prochaine saison.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des