Un concours architectural pour imaginer la place Jean-Lapierre

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Un concours architectural pour imaginer la place Jean-Lapierre
Une place publique au centre-ville de Granby portera le nom de l'ancien député de Shefford, Jean Lapierre. (Photo : GranbyExpress-archives)

ARCHITECTURE. La Ville de Granby espère mobiliser une quinzaine d’équipes et de firmes d’architectes de paysage d’un peu partout dans la province pour imaginer et créer sa future place citoyenne Jean-Lapierre. «Ultimement, on veut avoir le meilleur produit et pour ce faire, on l’adresse à tout le monde», explique le chef de la Division des communications, Marc Antoine Morin.

Le jury,  qui a été dévoilé à la dernière séance du conseil municipal, retiendra trois propositions parmi toutes celles qui auront été déposées de juillet à septembre pour finalement trancher et retenir la meilleure idée.

«Les citoyens, à la dernière étape du concours, seront invités à assister aux présentations des finalistes qui auront lieu devant le public et devant le jury, commente Marc Antoine Morin, de la Division des communications. Le public ne peut intervenir, mais il sera à même de comprendre le processus et de voir qu’il y a plusieurs façons différentes de répondre aux objectifs d’un même projet.»

Un montant de 800 000 $ est prévu pour le concours et l’aménagement de la place Jean-Lapierre, laquelle sera située en face du centre Notre-Dame.

Rappelons que celle-ci fait partie du projet de réaménagement de la rue Principale de Granby, dont la Ville a dévoilé les couleurs plus tôt en avril. «Le principe est d’avoir une place vraiment pour les personnes», insiste Marc Antoine Morin.

Au total, quatre places citoyennes seront érigées dans le nouveau centre-ville, dont les travaux débuteront à l’été 2020 et s’échelonneront jusqu’en 2022.

Mise en valeur

La Ville de Granby a décidé de nommer l’une de ses places citoyennes en l’honneur de l’ancien député de Shefford, Jean Lapierre, puisqu’il a su notamment  «toucher le cœur des Granbyens».

L’aménagement du nouvel emplacement  reposera sur quatre orientations: un espace ouvert d’échange, d’apprentissage et de transmission des connaissances; un lieu vivant et vert où les citoyens de même que la population étudiante se rassemblent et socialisent; un pont entre le campus du Cégep de Granby et le nouveau centre-ville ainsi qu’un rappel au patrimoine.

Le concours d’architecture, qui s’adresse aux architectes paysagistes, designers et architectes agréés, a été déployé à la grandeur du Québec afin de sélectionner la meilleure idée possible.

«Nous souhaitons bâtir un centre-ville audacieux, vibrant, et inspirant et le concours pour la place Jean-Lapierre est un processus qui va favoriser l’émergence de nouvelles idées, souligne par voie de communiqué, le maire de Granby, Pascal Bonin. À l’heure où nous reprenons notre centre-ville, à l’heure où nous mettons en place les premiers jalons des projets contenus dans notre plan stratégique, il est primordial de s’inspirer de ce qui se fait ailleurs si on veut faire évoluer la ville et développer le Granby de demain.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des