Des pianos publics en vedette sur une murale

Photo de Rédaction Granby
Par Rédaction Granby
Des pianos publics en vedette sur une murale
(Photo : Granby Express-Éric Patenaude)

Puisque certains pianos publics dans la ville de Granby arrivent à leur fin de vie utile extérieure, l’Atelier 19 réalisera, avec différentes pièces instrumentales, une murale qui évoluera et perdurera dans le temps au Centre culturel France-Arbour.

Ce concept artistique est peut-être encore embryonnaire, mais déjà, on ressent l’engouement concernant cette collaboration entre l’Atelier 19 et Vie culturelle et communautaire.

«Le projet de murale avec les pièces de pianos s’annonce en effet très intéressant, commente Laurie Morin, adjointe administrative à l’Atelier 19. Il visera à ne pas laisser les pianos des places publiques dans l’oubli, une fois leur utilisation terminée (pianos qui ne sont plus fonctionnels).»

Les pianos publics se font de plus en plus nombreux à Granby, mais l’espace pour les entreposer, quant à lui, demeure le même. En effet, Vie culturelle et communautaire avait en entrepôt, cet hiver, 17 instruments, dont certains étaient des dons de citoyens alors que d’autres ne pouvaient plus aller à l’extérieur.

«Au début, on n’avait pas ce beau problème-là, explique Sara Marcil-Morin, coordonnatrice à la vie culturelle. En termes d’espace, on est débordé. On a donc réfléchi avec l’Atelier 19 sur ce qu’on ferait des pianos qui ne sont plus bons pour aller dehors. Francine [Charland] (directrice artistique) a proposé de défaire les pianos en morceaux et de garder tout ce qui peut servir à monter un projet.»

Dans les prochaines années, la murale au Centre culturel France-Arbour évoluera. L’objectif était notamment de réutiliser  les pianos publics. «Ça nous pousse à garder un souvenir de la transformation artistique et d’envoyer à l’écocentre juste le minimum.

L’Atelier 19 ne peut indiquer pour le moment à quoi ressemblera ledit projet artistique, mais une chose est sûre, «nous tenterons de mettre en valeur les pièces des pianos autrefois pianotés par les citoyens», assure Mme Morin.

Précisons que Vie culturelle et communautaire pourrait aussi développer avec les citoyens un projet de mosaïque avec des touches de pianos.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des