Faire rayonner le Festival de la chanson à l’extérieur du pays

Photo de Rédaction Granby
Par Rédaction Granby
Faire rayonner le Festival de la chanson à l’extérieur du pays
Jean François Lippé vivra son premier Festival international de la chanson de Granby à titre de directeur général en août prochain. (Photo : Granby Express-Vincent Lambert)

Le nouveau directeur général du Festival international de la chanson de Granby (FICG), Jean François Lippé, est en place depuis seulement trois mois, il n’a donc pu participer en totalité à la mise sur pied de la 51e édition. Cependant, tenez-vous-le pour dit, ce n’est pas les idées qui lui manquent. Au contraire. Il souhaite que l’événement rayonne à l’extérieur de la région.

Pour le moment, Jean François Lippé concentre son énergie sur la prochaine édition du FICG, qui prendra place du 14 au 24 août prochain. Malgré tout, il confirme que des discussions planent déjà concernant différents projets.

«On a des discussions sur des [éléments] qu’on aimerait avoir, souligne le principal intéressé. Il y a des choses qui vont certainement être annoncées dans les prochains mois.»

Jean François Lippé ne peut retenir sa joie: il a hâte de vivre son premier FICG et il est satisfait de l’équipe qui l’accompagne. «Je travaille en étroite collaboration avec l’équipe en place, note-t-il. Elle est indispensable pour ce festival-là. Donc, c’est un travail de collaboration.»

Quand on demande au nouveau directeur général du FICG ce qu’il aimerait apporter à l’événement, sa réponse est claire.  «Ce que j’aimerais, c’est que le Festival rayonne à l’extérieur de la région, mais aussi à l’extérieur du Canada, bien sûr.»

Depuis qu’il est arrivé en poste, M. Lippé n’a pu mettre en place grand-chose «parce que la machine était déjà lancée». Il a cependant proposé de devancer les spectacles au parc Daniel-Johnson. «Cette année, je pense qu’Érick-Louis Champagne [directeur de la programmation] est vraiment le porteur de cette programmation-là, note-t-il. C’est une belle collaboration qui est faite ici. On a énormément de discussions; on se challenge.»

Dans les prochains mois, Jean François Lippé espère «qu’on va entendre parler du Festival. Il y a des artistes de la chanson francophone qui sont passés ici.»

«Mon but est vraiment de remettre tout ça de l’avant et de poursuivre aussi avec des concepts originaux, fait remarquer M. Lippé. C’est vraiment de la belle diversité. En fait, il y a un mot qui me vient en tête: diversité. La diversité au Festival autant au niveau des jeunes que de la relève jusqu’aux artistes de renom qui se côtoient pendant dix jours. C’est vraiment extraordinaire.»

«On espère que les gens vont être là en grand nombre», termine le nouveau membre de l’équipe du FICG.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des