Couleurs urbaines: une 22e édition «hyper positive»

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Couleurs urbaines: une 22e édition «hyper positive»
Sur la photo: Jean-Olivier Grégoire-Fillion (coordonnateur à la vie communautaire), Cynthia Coulombe Bégin (porte-parole de l’événement), Félixanne Harvey (Prix du maire), Édith Rémy (Prix du comité), Josée Tellier (Prix du public) et Sara Marcil-Morin (coordonnatrice à la vie culturelle).  (Photo : Gracieuseté)

SYMPOSIUM. Le parc Miner était bondé de visiteurs le week-end dernier dans le cadre de la 22e édition du Symposium Couleurs urbaines. Pour une deuxième année, organiser Couleurs urbaines sur ce site s’est avéré une bonne décision, selon le comité organisateur.

«L’année passée, on a eu un coup de cœur pour le parc Miner, fait remarquer le coordonnateur à la vie communautaire chez Vie culturelle et communautaire de Granby, Jean-Olivier Grégoire Fillion. Cette année, on a confirmé que c’était l’emplacement idéal autant pour les artistes, les visiteurs et les organisateurs.»

Quelque 12 000 personnes d’ici et d’ailleurs ont accédé au site. «On parle d’un achalandage vraiment similaire aux autres années, souligne M. Grégoire Fillion. Il y a eu beaucoup de monde. On a eu des conditions météorologiques favorables.»

Les organisateurs aimeraient bien faire appel à une firme pour la prochaine édition afin de comptabiliser plus précisément les gens qui participent au rassemblement artistique. Le virage vert, tout comme l’œuvre collective en tricot et l’encan silencieux, a été apprécié par plusieurs personnes. Les visiteurs ont également augmenté leur niveau de participation, au grand plaisir de M. Grégoire Fillion. «Les gens s’investissent plus. Ils veulent donner leur opinion. Il y a vraiment un attachement au Symposium.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des